Violences urbaines : Colmar, Mulhouse, Saint-Louis et Illzach instaurent un couvre-feu pour les mineurs ce vendredi 30 juin

Quatre villes du Haut-Rhin instaurent un couvre-feu pour les mineurs de 21 heures à 5 heures du matin ce vendredi 30 juin. Conséquence directe des violences urbaines qui font suite à la mort du jeune Nahel à Nanterre.

"J’ai pris la décision de prendre un arrêté de couvre-feu qui concerne les mineurs entre 21h et 5h du matin pour éviter que ces mineurs s’exposent lors de ces événements, il s’agit surtout de les protéger et d’éviter des dérapages durant cette période qui est trouble au niveau national", dès cet après-midi le maire de Colmar Eric Straumann annonçait sa décision.

Les maires de Mulhouse, Saint-Louis et Illzach ont pris le même arrêté : même conditions, même horaires, en concertation avec la préfecture du Haut-Rhin et la police nationale. Le couvre-feu concerne les mineurs isolés (non accompagnés) qui n'auraient "rien à faire dehors". Il en va de la responsabilité des parents.

À Mulhouse, le couvre-feu s'appliquera trois nuits à compter du vendredi 30 juin, Illzach le prolonge jusqu'au 4 juillet. Colmar pourrait l'appliquer jusqu'au jeudi 6 juillet. Il s'agit pour les maires d'éviter les débordements et de protéger les mineurs.

Le couvre-feu instauré à Saint-Louis ne concerne pas la totalité de la ville, mais seulement certains quartiers.

Les trois secteurs ciblés par le couvre-feu à Saint-Louis sont ceux dans lesquels des violences urbaines ont été constatées les nuits des 28 et 29 juin.