Thann : tag antisémite sur la Croix du Staufen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Moreau
© C. Poure / France 3 Alsace

Une inscription antisémite faite à la bombe de peinture, "Juden Raus" a été découverte en fin de journée dimanche 21 juin sur le site de la Croix du Staufen. Une seconde inscription, "EL" figurait au dos du bas de la croix.

C'est un agent des services de la Ville de Thann qui a découvert les inscriptions. L'inscription EL peut "Elsass-Lothringen", "Alsace-Lorraine" en français, ce qui laisse à penser que cet acte pourrait être le fait d'autonomistes. Ces inscriptions ont été découvertes deux jours après la commémoration sur le site de l'Appel du 18 juin. A cette occasion, une plaque à la mémoire d‘un résistant thannois, André Ehlinger, avait été dévoilée par l’épouse de ce résistant sur le muret blanc derrière la croix du Staufen.

La gendarmerie a ouvert une enquête pour retrouver les auteurs de ces inscriptions. Une plainte a été déposée par René Gallisath, président du Souvenir de Thann.

La Croix du Staufen, une croix de Lorraine de 12 mètres de haut, avait été érigée après la Seconde Guerre mondiale, en mémoire des Résistants alsaciens. Inaugurée en 1949, la première pierre avait été posée par le Général de Gaulle.
Le site surplombant la ville de Thann est devenu un lieu de promenade très prisé par les habitants du secteur. Il offre une vision panoramique sur la plaine d'Alsace et le Jura suisse. Son accès n'est possible qu'à pied, via un sentier de randonnée, ou à VTT.




Réactions indignées

Réaction de la mairie de Thann
durée de la vidéo: 00 min 30
Réaction au tag antisémite de la Croix du Staufen

Le Consistoire Israélite du Haut-Rhin a réagi ce lundi en apprenant la nouvelle. Voici son communiqué :

Le Consistoire Israélite du Haut-Rhin prend connaissance avec un profond dégoût de la profanation de la Croix du Staufen, symbole de la Résistance Alsacienne, quelques jours seulement après la cérémonie du 18 juin au cours de laquelle André EHLINGER, résistant thannois a été honoré.
Il condamne avec la plus grande fermeté la multiplication des actes antisémites et l’atteinte aux valeurs mêmes de notre République par l’attaque à la mémoire de nos Héros. Toutes ces violations répétées du pacte National  invitent une fois de plus à intensifier la transmission de la Mémoire et à surtout ne pas négliger l’importance considérable d’un enseignement inlassablement réitéré et véritablement conforme à la réalité  de l’Histoire de notre Pays.

"Des actes odieux et indignes" pour le Président du Conseil Départemental du Haut-Rhin, Eric Straumann :
Les tags antisémites sur le monument de la Croix du Staufen à Thann constituent une atteinte inacceptable à la mémoire des héros de la communauté juive et de tous nos patriotes. Dans ce haut lieu de la résistance française, symbole des valeurs gaullistes, une fois de plus la haine, la bêtise, l'ignorance veulent faire entendre leur voix perfide pour essayer de faire taire celle des hommes d'honneur. Elles n'y parviendront pas.
L'Alsace que nous défendons et aimons est une terre d'accueil et de concorde. Jamais elle ne se reconnaitra dans ces actes odieux et indignes que je condamne avec la plus grande fermeté.

Les Alsaciens Réunis ont également dénoncé ces inscriptions :  "Les Alsaciens Réunis » dénonce et condamne avec la plus grande fermeté l’acte antisémite odieux commis il y a peu, près de la croix de Lorraine du Staufen à Thann. Ses auteurs doivent être retrouvés et punis" (Sébastien Dell'Era, président de l'association).



Déjà la cible d'attentats dans les années 1980

En 1981, la Croix du Staufen est la cible de deux attentats. La nuit du 16 mars 1981, le monument est dynamité. Une lettre en allemand est retrouvée au pied du mémorial, signée "Groupe alsacien de combat les Loups Noirs" (en all. Elsässische Kampfgruppe, die schwarzen Wolfen). Les Loups Noirs reprochent au monument d'avoir été « érigé par les colonisateurs et les collaborateurs afin de rappeler éternellement la haine contre la nation allemande ». En effet, une plaque de bronze encastrée dans un muret du mémorial mentionnait la phrase suivante: « Face à l'envahisseur notre fidélité a bravé la force, trois siècles en témoignent: 1648-1948 ». Ils exigent l'enseignement généralisé de l'allemand en Alsace. 
Un nouvelle croix, fidèle à l'originale est rapidement élevée grâce à l'aide de nombreux donateurs. Elle est inaugurée le 18 juin 1981. Mais le 20 septembre 1981, les Loups noirs repassent à l'action et la font sauter pour la seconde fois. Sur la lettre de revendication, les Loups Noirs ont noté, toujours en allemand:
« Pas de monument dédié au soi-disant Libérateurs aussi longtemps que les hommes politiques ne donnent pas satisfaction à nos revendications. La conquête de l'Alsace et de la Lorraine ne fut à l'époque pas une libération mais un rapt contraire aux droits des peuples. Nous demandons l'enseignement de l'allemand dans toutes les écoles d'Alsace et de Lorraine. Nous ne laisserons pas anéantir notre langue maternelle et notre culture. Nous voulons être un peuple libre dans notre propre pays. »







En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.