Moins de demandeurs d'emploi que d'offres à Chaumont, en Haute-Marne

Publié le Mis à jour le

Après deux années plus compliquées, la Haute-Marne enregistre une diminution des chiffres du chômage. Chaumont, la ville préfecture est un exemple de cette dynamique positive.

Les chiffres départementaux sont tombés fin mars, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de presque 6 % sur l'ensemble du département de la Haute-Marne au premier trimestre 2022, par rapport aux précédents.

De façon générale ces dernières années, excepté en 2020, à la sortie du confinement, la ville préfecture reste sur une bonne dynamique en matière d'emploi. "C'est en revanche la première fois depuis que je suis arrivé ici que le nombre de demandeurs d'emploi est aussi faible", confie Emmanuel Jacob, directeur de pôle emploi à Chaumont.

Les demandeurs d'emploi ne restent jamais longtemps sur le marché du travail.

Emmanuel Jacob-Directeur de Pôle emploi Chaumont

"Le problème qui se pose est inverse à celui du reste du département. Nous manquons de candidats à présenter aux entreprises chaumontaises. Les demandeurs d'emploi ne restent jamais longtemps sur le marché du travail. Pas plus tard que ce matin, quelqu'un ne s'est pas présenté à son rendez-vous d'inscription et nous a fourni son contrat de travail comme justificatif d'absence", rajoute-t-il.

Le profil du demandeur d'emploi de longue durée

Avant de détailler : "Aujourd'hui, les demandeurs d'emploi de longue durée sur le bassin chaumontais sont des personnes éloignées de l'emploi depuis longtemps et ayant des problèmes de santé ou sociaux. C'est à nous de trouver les bonnes formations et de les aider à élaborer un nouveau projet. Tout comme pour les entreprises qui manquent parfois de candidats. Nous les conseillons et les aidons à baisser leurs exigences. Elles savent que les profils recherchés sont parfois déjà employés ailleurs ! Nous faisons donc des actions pour réduire la fracture entre les chômeurs de longue durée et les entreprises, puisque le marché de l'emploi se porte très bien autrement."

La restauration en peine

Le seul moment où le taux de chômage a stagné à Chaumont a été post confinement en 2020. Peu importe le secteur, les employeurs avaient moins de postes à proposer aux demandeurs d'emploi. En revanche, l'épidémie de Covid-19 a changé la donne dans un secteur, celui de la restauration.

"Les employés de restauration ont goûté à un autre rythme de vie pendant le confinement. Beaucoup d'entre eux ont remis en question leur travail et ont choisi d'évoluer dans un autre secteur. Ce qui fait actuellement, c'est le seul domaine, où nous ne réussissons pas à trouver de main d'œuvre pour les employeurs", conclue le directeur de pôle emploi à Chaumont.


Globalement, sur le département, les demandeurs d'emploi ne sont pas aussi nombreux que les années précédentes et ne restent pas sur le marché du travail très longtemps. Les secteurs qui recrutent le plus restent la restauration au sud du département et l'industrie au nord, où les usines sont plus nombreuses.