Le Grand Pardon est de retour à Chaumont

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bintou Sidibe .

C'est une tradition qui se perpétue depuis plus de 500 ans à Chaumont. En vertu d'une bulle papale de 1475, lorsque la Saint Jean-Baptiste tombe un dimanche, celle ou celui qui se rendra à la Basilique St Jean Baptiste de Chaumont sera lavé(e) tous ses pêchés.

C'est ce qu'on appelle le Grand Pardon et cette année, il aura lieu les 23 et 24 juin 2018. Pour accueillir l'évènement près de 1000 bénévoles sont à pied d'oeuvre depuis des mois. Les préparateurs de fleurs et de guirlandes se retrouvent avec plaisir pour cette bonne action. 

L'objectif: Confectionner 100 000 fleurs pour parer le Vieux Chaumont. A quelques jours du début des festivités, Mireille la responsable de l'atelier fleur est un peu stressée mais confiante.

Le point d'orgue, c'est évidemment la messe du dimanche à la Basilique Saint Jean Baptiste mais la fête dépasse le cadre religieux.
Dès le Moyen Age, les célébrations sont accompagnées d'une sorte de carnaval. 

Le Grand Pardon de retour à Chaumont

 


Un peu d'histoire...

En 1475, Jean de Montmirel, fils d’un modeste mercier chaumontais, devenu docteur en droit canon et chanoine de Langres, promu évêque de Vaison-la Romaine, puis conseiller du pape Sixte IV, est au faîte d’une brillante carrière ecclésiastique. Celle-ci l’a conduit à occuper d’importantes fonctions à la Curie romaine et à obtenir des papes, honneurs et prébendes.

Jean de Montmirel n’a pas oublié Chaumont, sa ville natale. Il obtient du pape l’élévation de l’église en collégiale, avec un corps de chanoines dotés de toutes sortes de privilèges.

Puis, le 8 février 1475, le pape signe une bulle accordant à perpétuité une indulgence plénière à tous ceux qui, chaque fois que la Saint-Jean-Baptiste (24 juin) tombera un dimanche, visiteront la collégiale Saint-Jean-Baptiste, s’y confesseront et y communieront. Le Grand Pardon était né.

Sa première célébration date de 1476 et depuis, à une exception près durant la Révolution française, il a été régulièrement célébré à des intervalles constants de 4, 5, 6 et 11 ans.

Les Chaumontais et les habitants de la région ont accompagné cette fête religieuse de réjouissances, de liesses et d’animations populaires, parant rues et maisons, de fleurs, de guirlandes, d’écussons de mousse et de verdure.

Le dernier Grand Pardon a eu lieu en 2012 et a attiré des milliers de personnes. 
 

Le grand pardon en 2012



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité