Cet article date de plus de 4 ans

Des collégiens de Wassy découvrent la base sous-marine de l'Île Longue (Finistère)

Depuis 2004, la Haute-Marne parraine un sous-marin nucléaire lanceur d'engins. Ce partenariat avec la Marine Nationale permet à des collégiens du département de visiter la base militaire de l'Île Longue, près de Brest. L'occasion, aussi, de découvrir les métiers de la Marine.
Base militaire de l'Île Longue (Finistère) Enseigne de Vaisseau Erlé Responsable Adjoint de Lutte sous la mer Perrine Calot Collégienne de Wassy Margot Bernardes Collégienne de Wassy Images Marine Nationale Chaumont (Haute-Marne) Bruno Sido Président (LR) du Conseil départemental de Haute-Marne Ismaël Lyon Collégien de Wassy Brest (Finistère) Eddy Patingre Collégien de Wassy Jean-Christophe Menut Principal Adjoint du collège Paul Claudel de Wassy Ismael Lyon Collégien de Wassy Marina Rosa et Margot Bernardes Collégiennes de Wassy Lieutenant de Vaisseau Roland Belbézier Accompagnateur des collégiens pour la Marine Nationale ©France 3 Champagne-Ardenne
L'espace de quelques jours, ces collégiens haut-marnais quittent leur établissement scolaire pour prendre le large. Direction le Finistère et la pointe bretonne. 

l'Île Longue et sa base militaire. Ici même où sont arrimés les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins. Le Téméraire est l'un d'eux. La Haute-Marne en est le parrain depuis 2004. Un partenariat entre le département, la Marine nationale s'en ainsi noué il y a 13 ans déjà. Grâce à cette collaboration, depuis 10 ans, des adolescents haut-marnais ont la chance de visiter les bâtiments de la Marine. Une plongée dans un monde inconnu. La Marine, ses sites ultra-sécurisés, ses métiers, ses hommes. 

16 missiles nucléaires pour réagir en cas d'attaque 


La dissuasion nucléaire -et ces 16 missiles, cachés dans l'océan, prêts à frapper à tout moment- a été imaginée par le Général de Gaulle. Colombey-les-Deux-Eglises, les sous-marins et la Haute-Marne sont liés depuis longtemps déjà. 

L'Arsenal de Brest, la pointe Saint-Matthieu, pour ces collégiens, cette immersion est une bouffée d'oxygène, ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ? Ils inspirent aussi. Certains pensent peut-être à leur avenir. S'engager, pourquoi pas ? Ils sont déjà une vingtaine à l'avoir fait par le passé. De quoi susciter des vocations.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société histoire sorties et loisirs armée sécurité à l'antenne vos rendez-vous