Formule 1 : le casque de Charles Leclerc en hommage à Ferrari illustré par deux artistes haut-marnais

Alors que la mythique écurie italienne célébrera dimanche le millième Grand Prix de Formule 1 de son histoire, le pilote monégasque Charles Leclerc sera couronné d'un casque au design inédit conçu en grande partie en Haute-Marne.
Valentin Belgy a réalisé les peintures de ce casque collector dans son atelier de Saints-Geosmes, près de Langres en Haute-Marne.
Valentin Belgy a réalisé les peintures de ce casque collector dans son atelier de Saints-Geosmes, près de Langres en Haute-Marne. © Maxime Meyer / France Télévisions
Difficile d'imaginer un objet plus collector, pour les amateurs de sport automobile et de la marque Ferrari en particulier.
Sur sa partie supérieure, on distingue d'abord le portrait d'Enzo Ferrari, fondateur de la dynastie, entouré de tous les bolides et les pilotes qui ont fait la légende de la Scuderia : Juan Manuel Fangio, Niki Lauda, Michael Schumacher... Il n'en manque aucun. Ce casque unique en son genre vient tout juste d'être dévoilé sur les réseaux sociaux par Charles Leclerc.
Voir cette publication sur Instagram

A special helmet for a special race. Designed by : @adripaviotdesigns Painted by : @bs_designs_helmet

Une publication partagée par Charles Leclerc (@charles_leclerc) le

Le pilote monégasque le portera dimanche au Grand Prix de Toscane, sur le circuit du Mugello à l'occasion du millième Grand Prix de la mythique écurie italienne. Un casque illustré par deux Haut-Marnais.
Valentin Belgy décore chaque année une quarantaine de casques pour la Formule 1.
Valentin Belgy décore chaque année une quarantaine de casques pour la Formule 1. © Maxime Meyer / France Télévisions


Deux passionnés de course automobile

Valentin Belgy réalise depuis plusieurs années les peintures des casques de course de Charles Leclerc, en collaboration avec le designer Adrien Paviot. Pour cette millième course de Ferrari, l'idée de retracer l'histoire de la légendaire écurie s'est rapidement imposée. 

"On est venu placer les quinze voitures les plus victorieuses de la Scuderia Ferrari, précise Valentin Belgy. On peut voir Fangio, Kimi Raikonnen, le dernier champion du monde avec Ferrari en 2007, évidemment Michael Schumacher... Il y a aussi bien sûr le numéro de course de Charles Leclerc et ses différents sponsors."

Champion de France de karting en 2003, Valentin Belgy ne s'est jamais éloigné des circuits de course automobile. Il y a 8 ans, il a repris l'atelier de peinture sur casque BS-Designs à Saints-Geosmes près de Langres. Même si la mythique Scuderia connaît des difficultés cette saison, la réalisation de ce casque collector pour la plus prestigieuse des écuries de Formule 1 est évidemment une magnifique récompense.
 

C'est vraiment une immense fierté pour moi, Haut-Marnais, de participer à cette grande histoire et de pouvoir afficher notre savoir-faire dans le monde entier

Valentin Belgy


Pour dessiner ces voitures, Valentin Belgy a fait appel à un autre spécialiste du genre installé à seulement quelques dizaines de kilomètres de chez lui. Revenu en Haute-Marne il y a dix ans, Yan Denes travaille dans un atelier de la rue de la Fontaine à Joinville. Il y vit sa passion pour le dessin mais aussi pour la course automobile. Il se souvient même parfaitement du jour où les célèbres voitures rouges de Ferrari ont marqué son esprit pour toujours.
" C'était en juin 1992. J'avais 9 ans. Je vivais en Corse et il y a eu un rallye Ferrari qui traversait la Corse et la Sardaigne. Par hasard, je me suis retrouvé sur le port quand ils ont embarqué les voitures, une centaine de Ferrari autour de moi, je vous laisse imaginer l'effet que ça a pu me faire..."
 
Dans son atelier de Joinville en Haute-Marne, Yan Denes est entouré par ses dessins des célèbres voitures rouges qu'il admire depuis l'enfance.
Dans son atelier de Joinville en Haute-Marne, Yan Denes est entouré par ses dessins des célèbres voitures rouges qu'il admire depuis l'enfance. © Maxime Meyer / France Télévisions

À partir de ce jour-là, Yan Denes ne cesse de se documenter sur la marque italienne et de dessiner ces bolides. Avec le temps, il a même développé une technique bien particulière.
" C'est une façon de faire assez hybride puisque c'est de la poudre de pastel appliqué au pinceau. C'est une poudre très très fine qui s'apparente à du pigment, tellement fine qu'elle va pénétrer dans les fibres du papier quand on l'applique au pinceau. Ça donne des tons plus intenses, des dégradés plus subtils que sous forme de craie ou de crayon pastel. L'inconvénient, c'est qu'à la moindre erreur, il faut tout recommencer, on ne peut pas revenir en arrière."
 
La Ferrari 156 F1 Sharknose de Phil Hill dessinée par Yan Denes
La Ferrari 156 F1 Sharknose de Phil Hill dessinée par Yan Denes © Dessin Yan Denes
Niki Lauda dans sa Ferrari 312 T.
Niki Lauda dans sa Ferrari 312 T. © Dessin Yann Denes
L'artiste attend maintenant de voir le départ du Grand Prix ce dimanche. Un moment qu'il n'ose pas encore imaginer. " Je crois que je réaliserai surtout quand je verrai le casque porté par Charles Leclerc. C'était déjà une première étape de voir mes dessins en réel sur le casque même s'il n'y avait pas encore la visière et tout ça. Maintenant, on verra dimanche... C'est un rêve, je m'y attendais pas, je l'ai pas vu venir à vrai dire et je n'ai pas encore réalisé... Après c'est sûr que commencer par un casque Ferrari, pour le millième Grand Prix Ferrarri, pour Charles Leclerc, c'est quand même pas mal !"


Valentin Belgy déjà "vainqueur" dimanche dernier à Monza

Pour Valentin Belgy aussi, ce Grand Prix dimanche aura une saveur particulière. Mais pour lui, c'est cette semaine dans son ensemble qui aura dépassé toutes ses espérances. Dimanche dernier, au Grand Prix d'Italie à Monza, le pilote Pierre Gasly a été le premier pilote français à remporter un Grand Prix depuis 1996. Une victoire coiffée d'un casque décoré par Valentin Belgy. " C'est une victoire inattendue, Pierre Gasly n'était pas du tout un favori et c'est une victoire historique depuis le temps qu'on l'espérait pour un pilote français. C'est une grosse satisfaction pour nous d'avoir, à notre niveau, participer à cette victoire."

C'est la deuxième victoire de la carrière de Valentin Belgy après déjà un succès de Charles Leclerc l'an passé à Spa. Pour le Langrois, tout a commencé avec Romain Grosjean, autre pilote de Formule 1, qu'il côtoie depuis de longues années.
" On a roulé ensemble quand on était gamin en karting. Je l'ai toujours suivi et maintenant il me fait confiance pour ses casques en Formule 1. On a vraiment une relation bien particulière avec Romain et également le designer David Paviot. La Formule 1 est un milieu très fermé et Romain m'a permis de rentrer dans ce monde-là."
 
Voir cette publication sur Instagram

@pierregasly 🏎 a gagné le Grand Prix de Monza en #Formule1 avec un casque conçu et réalisé par Valentin Belgy en Haute-Marne ! Celui-ci a été porté par @pierregasly en 2018 au Grand Prix de France 🇫🇷 ! #formula1 #f1 #pierregasly #grandprixdemonza #italiangp #madeinhautemarne #hautemarne #savoirfairelocal 📸 @maxime_meyer_fr3

Une publication partagée par France 3 Champagne-Ardenne (@france3champagneardenne) le

Aujourd'hui, Valentin Belgy travaille pour la Formule 1 avec Romain Grosjean, Pierre Gasly et Charles Leclerc. Pour eux, il réalise au total en moyenne une quarantaine de casques chaque saison. Dans son atelier, il travaille également pour d'autres coureurs des 24 Heures du Mans et de nombreuses autres catégories de course automobile au niveau professionnel comme amateur. De son côté, Yan Denes réalise des dessins de voitures de courses pour des collectionneurs du monde entier.

Loin des circuits, le talent de ces deux Haut-Marnais leur permet de continuer à vivre leur rêve de course automobile et de faire rêver avec eux de nombreux passionnés de ce sport.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport formule 1 auto-moto design culture