Incendie dans le Var : 10 sapeurs-pompiers hauts-marnais engagés en renfort

Les soldats du feu originaires de Nogent, Joinville, Langres et Chaumont sont partis dans la nuit de lundi à mardi pour prêter main forte aux 450 pompiers déjà sur place.
Un canadair en action dans le massif des Maures, dans le département du Var, où des incendies font rage, le 17 août 2021.
Un canadair en action dans le massif des Maures, dans le département du Var, où des incendies font rage, le 17 août 2021. © Jean François Ottonello / MaxPPP

Ils sont une dizaine à partir en renfort. Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 août, dix sapeurs-pompiers hauts-marnais ont été engagés pour soutenir leurs homologues du Sud qui luttent contre l'incendie qui sévit dans le massif des Maures, dans le Var. Ces renforts viennent des centres de secours de Nogent, Joinville, Langres, Chaumont et Saint-Dizier. Arrivés dans le milieu d'après-midi ce mardi à Velaux, dans les Bouches-du-Rhône, ils se tiennent prêts à s'engager. "Ils partiront vraisemblablement sur l'incendie du Var, ou sur d'autres missions en renfort", précise Florian Roy, chef d'état-major et chargé de communication au SDIS 52.

Sur place, 6.000 hectares sont partis en fumée, 7.000 personnes ont été évacuées ainsi que 15 campings et une vingtaine de personnes sont légèrement blessées, incommodées par les fumées. "Le vent se lève, on craint les heures chaudes de la journée", s'inquiète l'officier de communication du Sdis du Var, Carlo Zaglia, contacté mardi à la mi-journée par franceinfo. Même si l'activité ne faiblit pas en Haute-Marne pendant la période estivale, "il est important qu'on vienne prêter main forte, souligne Florian Roy. L'activité est plus importante chez nous à cause des feux de récolte, mais dans le Sud, c'est la guerre contre les flammes."

 

 

Dix pompiers et quatre véhicules hauts-marnais déployés

En tout, ce sont dix pompiers, avec deux véhicules de lutte contre les feux de forêt, un véhicule de commandement et un autre de logistique qui ont été déployés. Pour l'heure, la mission peut durer jusqu'à 72 heures, renouvelable une fois. "Ensuite, si besoin, une équipe prendra la relève", détaille le chef d'état-major. 

Les pompiers hauts-marnais prêtent main forte aux pompiers du Sud depuis 2013. "Chaque année, on se tient prêt entre le 15 juin et le 15 septembre", précise Florian Roy. Parmi les dix professionnels envoyés, certains sont déjà intervenus à de multiples reprises ces dernières années.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers feux de forêt