AVIATION - Armée : fierté de la France et de la Haute-Marne, le Rafale Solo Display débute ses entraînements

Depuis 2009, le Rafale Solo Display (RSD) réalise les démonstrations des capacités de manoeuvrabilité exceptionnelles du Rafale et participe à de nombreux meetings dans le monde. L’équipe du RSD évolue au sein de la base aérienne 113 de Saint-Dizier. Les entraînements débutent le 1er février.

Un nouveau pilote pour le "Rafale Solo Display" : Jérome Thoule et son coach Sébastien Nativel
Un nouveau pilote pour le "Rafale Solo Display" : Jérome Thoule et son coach Sébastien Nativel © Jean-Luc Brunet - armée de l'Air et de l'Espace

Ce n'est pas la patrouille de France, sa rénommée n'est peut-être pas aussi grande. Mais son savoir-faire ne se dément pas, il est internationalement reconnu. Le Rafale Solo Display est un ambassadeur de l'Armée de l'air et de l'espace française.

Le RSD est présent dans de nombreux meetings depuis sa création en 2009. C'est vraiment l'ambassadeur du fleuron de l'aéronautique française à l'étranger et son objectif est de montrer le talent des équipages de cette composante des Forces Armées françaises.

Le Rafale basé à Saint-Dizier
Le Rafale basé à Saint-Dizier © Aurélie Genetier - armée de l'Air et de l'Espace

Début des entraînements en février 2021

Le Rafale commencera ses vols d'entraînement le lundi 1er février sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier (Haute-Marne). Ils sont programmés 2 à 3 fois par semaine, les lundi, mardi et mercredi de préférence en matinée. Mais ces créneaux sont soumis aux aléas météoroligiques et aux impératifs opérationnels de la base. 

Les vols se poursuivront jusqu'en mai pour la validation finale des programmes par le chef d'état major de l'Armée de l'Air et de l'Espace. Commencera alors la saison des meetings en France et dans le monde, du mois de mai jusqu'à la mi-novembre. "Mais tout dépend également du contexte sanitaire, de nombreux meetings ont été purement et simplement annulés en 2020" nous rappelle-t-on.  

Une nouvelle incarnation

Pour 2021, le RSD est incarné par son pilote démonstrateur le capitaine Jérome Thoule, appelé "Schuss" et son coach personnel, le capitaine Sébastien Nativel, appelé "Babouc". Il est d'ailleur le précédent démonstrateur. Ce binôme est indissociable. Le coach accompagne, conseille et assiste le pilote dans toute sa préparation. Les mécaniciens constituent la cheville ouvrière de l"équipe. Ils sont responsables de la mise en oeuvre des avions, et contribuent à la sécurité des vols.

le capitaine Jérome Thoule
le capitaine Jérome Thoule © Ba 113

Avion d'exception 

Le Rafale de Dassault Aviation est un avion de combat multirôle, développé pour la Marine nationale et l'Armée de l'air françaises, livré à partir du 18 mai 2001. Il a réalisé des missions de bombardement durant la guerre d'Afghanistan (2001-2014), lors de l'opération Serval au Mali et lors de l'opération Chammal contre l'État islamique en Irak et en Syrie, ainsi que des missions d'interdiction et de bombardement au cours de l'intervention militaire de 2011 en Libye.

Une envergure de 10,90m - une longueur de 15,30m - une hauteur de 5,30m - poids à vide : 10 tonnes et poids maximal : 24,5 tonnes

Vitesse maximale : 1.390 km/h - vitesse d'approche : 239 km/h

Ba 113
Ba 113 © BA 113

Faire rayonner l'aéronotique française

Le RSD réalise depuis ses débuts la démonstration des capacités de manoeuvrabilité exceptionnelles du Rafale. L’équipe du RSD évolue au sein de l’escadron de transformation 3/4 « Aquitaine », qui forme l’ensemble des pilotes de Rafale depuis la base aérienne 113 de Saint-Dizier. L'ensemble des mécaniciens de l'équipe appartient au 4ème escadron de chasse. Cela représente 40 mécaniciens, de véritables spécialistes, des vecteurs, des avioniques, des armuriers. A chaque représentation, ce sont 5 mécaniciens qui se déplacent avec les pilotes. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie armée société sécurité défense