Cet article date de plus de 3 ans

Histoires 14-18 : la libération du Saillant de Saint-Mihiel

© US National Archives/BNF Gallica
Au cœur du village de Flirey, ce monument rend hommage aux soldats américains partis pour libérer le Saillant de Saint-Mihiel. Première opération menée par une armée américaine indépendante, cette offensive a permis de conquérir un secteur resté sous contrôle allemand depuis 1914. Un succès fulgurant qu'il faut cependant relativiser.
    
Large de 38 km et profond de 23, la poche de Saint-Mihiel constitue une menace depuis le début de la guerre. Positionnés en hauteur, à Montsec, les Allemands ont l'avantage du terrain. Réduire ce saillant permet de mettre Verdun définitivement à l'abri. Cela assure aussi le rétablissement de la voie ferrée entre Nancy et Paris. Le général Pershing a insisté pour mener seul cette opération. Il veut obtenir un « succès frappant » qui prouverait la capacité des Américains à mener des offensives.
durée de la vidéo: 02 min 03
Histoires 14-18 : la liberation du saillant de Saint-Mihiel ©France 3

L'attaque débute le 12 septembre au matin. Des moyens considérables sont déployés 330 chars, 3000 canons et 1500 avions et une concentration aérienne sans précédent. Mais des informations ont fuité. Les Allemands, au courant de l'offensive, ont entamé un repli. Les objectifs américains sont atteints en deux jours, et même dépassés. Les pertes s'élèvent à 7000 tués, soit trois fois moins que prévu par l'état-major.

La réduction du Saillant de Saint-Mihiel est une grande victoire psychologique pour les Américains. L'infanterie a fait la preuve de son courage. Mais des officiers français pointent la mauvaise coordination et les problèmes de ravitaillement de leurs alliés. Des alliés confiants, sans doute trop, à l'heure où doit débuter la grande offensive américaine en Argonne.
 

Toute la collection des 670 vidéos Histoires 14-18

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoires 14-18 il y a cent ans histoire