Histoires 14-18 : la lutte anti-char

Dans les collections du Mémorial de Verdun, un fusil aux proportions hors norme : 1 mètre 70 pour un poids de 17 kilos. Le Tank Gewehr est le premier fusil antichar de l'histoire. Cette arme a été conçue pour faire face à la multiplication des attaques de blindés.

L'Allemagne est la première nation confrontée à l'apparition des chars sur le champ de bataille. Les engins sont lourds, lents et tombent souvent en panne. L'échec des premières utilisations de blindés par les Britanniques renforce le scepticisme de l'état-major allemand quant à l'utilisation de cette nouvelle arme. Il met cependant en place dès 1916 une doctrine de combat anti-chars.
durée de la vidéo: 01 min 56
Histoires 14-18 : la lutte anti-char ©France 3

Engins à la visibilité réduite, les tanks sont facilement désorientés par les tirs d'obus fumigènes. Ils sont très vulnérables, une fois immobilisés. Pour y parvenir, les Allemands élargissent les tranchées de première ligne, créent des obstacles et utilisent des mines. Les obus enfouis sous le sol explosent au contact des chenilles. Des canons, sont disposés en première ligne et doivent venir à bout des blindages.

A la fin de l'année 1917, pour faire face aux déploiements de plus en plus massifs de chars l'infanterie allemande se dote de munitions et d'armes plus efficaces contre eux : grenades, fusils et mitrailleuses. Les blindés capturés sont utilisés dans les centres d'instruction pour identifier leurs faiblesses. Ces techniques de combat rapproché anti char, nées dans les tranchées allemandes, allaient connaître de nombreux développements dans les conflits à venir.

 

Toute la collection des 670 vidéos Histoires 14-18

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoires 14-18 il y a cent ans histoire