Cet article date de plus de 3 ans

Kaysersberg Vignoble: le projet de petit train touristique fait polémique

Un petit train touristique à Kaysersberg, village préféré des Français, pour le maire, Pascal Lohr, cela fait sens, mais pas pour ses détracteurs. En dehors du centre historique de Kaysersberg, très fréquenté par les touristes, il permettrait de découvrir Kientzheim et Sigolsheim, moins connus. 
Petit train touristique à Colmar
Petit train touristique à Colmar © Thierry GACHON / Maxppp
Riquewihr et Ribeauvillé ont le sien, pourquoi pas Kaysersberg Vignoble ? Pour le maire, Pascal Lohr, la cause est entendue et approuvée. Le projet d'un petit train touristique a été validé en conseil municipal le 18 décembre 2017 par 24 voix pour et 2 contre. Il s'agit en particulier de "la mise en place d'un petit train routier touristique qui permettrait d'améliorer la découverte des richesses patrimoniales et paysagères de l'ensemble de la commune de Kaysersberg Vignoble et diffuserait la fréquentation touristique vers Kientzheim et Sigolsheim." Pour ces deux communes, qui ont fusionné avec Kaysersberg en janvier 2016, le bénéfice se chiffre en espèces sonnantes et trébuchantes. Les commerçants peuvent déjà se frotter les mains. 
 
Kaysersberg, élu village préféré des Français en 2017, est le théâtre d'un conflit politico-électoral : Henri Stoll, ancien maire a déposé un recours pour faire annuler l'élection de Martine Schwartz
Kaysersberg, élu village préféré des Français en 2017, est le théâtre d'un conflit politico-électoral : Henri Stoll, ancien maire a déposé un recours pour faire annuler l'élection de Martine Schwartz © Vincent Lemiesle / France Télévisions

Oui, mais voila. Tout le monde ne le voit pas de cet oeil, le collectif KBV Habitants Vigilants, en particulier. Ce collectif "regroupe des personnes de Kaysersberg, Kientzheim, Sigolsheim qui souhaitent mobiliser les habitants et les acteurs de la vie économique et sociale de Kaysersberg Vignoble pour défendre la qualité de vie de leur commune". Une pétition, initiée par Marguerite Knuchel du collectif KBV, rassemble à ce jour 740 signatures. Outre la nature du projet qui n'apporterait aucune plus-value pour les habitants, les opposants disent non à la circulation d’un petit train touristique sur la voie cyclable reliant Kaysersberg, Kientzheim et Sigolsheim, voie très empruntée par les cyclistes et les promeneurs du dimanche. Même si aucune décision n'a été prise à ce jour, le collectif dit n'avoir aucun doute sur la ferme intention du maire d'aller jusqu'au bout de son projet. C'est pourquoi les opposants réclament une réunion de consultation publique avant la mi-février, c'est à dire avant l'échéance de l'appel d'offres lancé par le maire aux exploitants de petit train.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
télévision économie tourisme le village préféré des français médias