L'usine d'incinération de Strasbourg fermée pour 30 mois

Publié le Mis à jour le

Le Conseil de l'Eurométropole a validé ce vendredi la fermeture de l'usine d'incinération des ordures ménagères de Strasbourg pendant deux ans et demi, le temps de réaliser des travaux de désamiantage. Le site est géré par Sénerval.

Robert Herrmann, président de l'Eurométropole, a annoncé que l'opération coûterait 134 millions d'euros, mais qu'elle n'aura aucun impact sur les impôts locaux.

Le groupe d'opposition "Strasbourg à vos côtés" présidé par Fabienne Keller dénonce la manière dont ce dossier a été instruit. Il adresse une lettre ouverte au président de l'Eurométropole, dont voici un large extrait :

"Plus de 70 000 tonnes de déchets non incinérées ont en effet été détournées puis enfouies en décharges sans traitement préalable. Il s’agit d’une pratique qui s’inscrit en totale contradiction des efforts fait depuis de nombreuses années par les Strasbourgeois pour réduire la quantité et l’impact de leurs déchets sur l’environnement".

Le coût de ses détournements, évalué au départ à 10 millions d’Euros, se chiffre déjà à 13 millions et s’alourdira encore davantage d’ici le printemps prochain, période à laquelle ils doivent en théorie cesser. S’ajoutent à cela 20 millions d’Euros de travaux de désamiantage et 19 millions de pertes d’exploitation liées à l’impossibilité de revendre la chaleur fournie par l’UIOM. Au total, ce sont donc plus de 50 millions d’Euros de dépenses imprévues que l’Eurométropole de Strasbourg doit maintenant assumer, alors même que son niveau d’endettement n’a jamais été aussi élevé. Dans le même temps, le groupe Séché environnement, délégataire de la gestion de l’UIOM pour 20 ans a annoncé des résultats économiques très satisfaisants.

Face à cette situation qui perdure, il apparaît clairement que la méthode utilisée n’est pas la bonne, et que l’Eurométropole de Strasbourg n’est plus en mesure de la maîtriser pleinement."


durée de la vidéo: 01 min 56
L'usine d'incinération des déchets de Strasbourg va fermer pendant deux ans et demi pour désamiantage ©France 3 Alsace