Les clubs de boxe et d'escrime surfent sur la vague des JO de Rio

Publié le Mis à jour le
Écrit par Daniele Leonard
Au club d'escrime de Schiltigheim
Au club d'escrime de Schiltigheim © K.Gélébart - France 3 Alsace

La France a brillé aux Jeux Olympiques de Rio dans deux disciplines habituellement peu médiatisées : la boxe (six médailles) et l'escrime (trois médailles). Notre enquête montre que l'impact de ces succès dans les clubs alsaciens est bien réel. 

A l'Amitié Lingolsheim Boxe, il manque des gants pour tous qui veulent s'essayer au noble art. Ou plutôt toutes celles, car Estelle Mossely ou Sarah Ourahmoune, les médaillées françaises de Rio, ont fait des émules. "C'est de la folie, explique Patrick Gabaglio, l'un des deux entraîneurs, d'habitude à la rentrée, on a une vingtaine de gamins inscrits, là on en a trois à quatre fois plus". Et beaucoup de filles.

A Schiltigheim, Serge Provost, le maître d'armes de l'ASOR Escrime, note aussi un effet JO. "A chaque fois, c'est comme ça quand les Français gagnent des médailles", dit-il. Gauthier Grumier, champion olympique 2016 par équipe et médaille de bronze en individuel, fut l'un de ses élèves lorsqu'il était petit, au Cercle d'escrime de Nevers.

Le reportage

Dossier sport ©France 3 Alsace

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.