Cet article date de plus de 4 ans

Les salariés de France Bleu voient rouge

Les organisations syndicales ont appelé les personnels de Radio France en région dont France Bleu Lorraine Nord et Sud ainsi que France Bleu National, à cesser le travail ce lundi 27 juin. Les Lorrains ont eu droit à un programme musical ce lundi. 
France Bleu Lorraine comme les autres antennes régionales était en grève ce lundi 27 juin.
France Bleu Lorraine comme les autres antennes régionales était en grève ce lundi 27 juin.
Grève générale ce lundi à France Bleu Lorraine. Depuis ce lundi matin et jusqu'à ce soir minuit, l'antenne diffuse des programmes musicaux. En cause, la suppression de "dizaines de postes à France Bleu, en silence, tout en augmentant les objectifs". La colère monte dans les stations régionales du réseau, car les moyens sont à la baisse. A Metz, on comptait aujourd'hui 11 salariés grévistes sur 14. Dont quatre journalistes sur cinq. A l'exemple du mouvement national. Plus de 90% des journalistes de France Bleu étaient en grève lundi pour protester contre la baisse des moyens alloués au réseau, selon un communiqué du SNJ de Radio France.
 
Tous services confondus, chaque station a perdu l'équivalent d'un temps plein entre 2014 et 2016. Une quarantaine de postes a ainsi disparu en seulement trois ans.
 
Des postes qui ne sont pas renouvelés ou passent d’une station à l’autre. D'autres sont  utilisés pour créer de nouvelles locales. Les remplacements ne sont pas toujours possibles compte tenu des contraintes budgétaires semblent de plus en plus difficile. 
 

Les contraintes du numérique

 
Pour vivre avec son temps et accompagner la révolution de l'info numérique, France Bleu a incité les stations à augmenter sa visibilité sur le web. Une mutation qui pèse sur les effectifs. Tout comme la mise en place des doubles matinales, et donc du remplacement de deux présentateurs au lieu d’un en cas d'absence.

"Un ensemble de facteurs qui diminue encore les capacités de reportage. Autant de journées à rallonge". 

 
Cette "saignée" est devenue insupportable et après les nouvelles baisses du budget de remplacement de cette année, une nouvelle diminution est annoncée pour l’an prochain et l’année suivante, résument les syndicats dans un communiqué.

pas de matinale ni d'infos ce lundi sur France Bleu
pas de matinale ni d'infos ce lundi sur France Bleu

 
Face à cette situation dégradée, la direction des Ressources humaines et la direction de l'information de France Bleu n'ont pas encore réagi. Ce mouvement d'ampleur est à la fois un SOS et un signe visible d'une situation tendue.

Reportage en Lorraine où la grève a été particulièrement suivie. 

durée de la vidéo: 01 min 12
Mouvement social à France Bleu ©France Télévisions

 

 Selon les syndicats :
  • La délégation Grand Ouest a perdu l’équivalent de 7 postes en 2 ans.
  • 4 postes en moins entre 2014 et 2016, soit 1.000 jours de CDD de moins.
  • En trois ans, "Radio France a donc supprimé l'équivalent d'une grosse locale. Autant de matches non retransmis, d'invités supprimés, d’extérieurs oubliés. Autant de renoncements".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social médias