Décarbonation : la feuille de route de Macron pour inciter les industries polluantes comme ArcelorMittal ou Solvay à réduire leur empreinte carbone

Le Président de la République a reçu mardi 8 novembre à l'Elysée les dirigeants des entreprises les plus polluantes de France dont 7 sont situées en Lorraine. Objectif : les inciter à réduire leur empreinte carbone. Emmanuel Macron a présenté sa feuille de route pour y parvenir.

Le président de la République a reçu à l'Elysée les dirigeants des entreprises françaises les plus polluantes de France dont 7 se trouvent installées en Lorraine comme Arcelor-Mittal. Alors que s'est ouvert la COP 27 à Charm El-Cheikh en Egypte, Emmanuel Macron entend accélérer sur la question de la décarbonation sachant que l'industrie en France concentre 20% des émissions de gaz à effet de serre et que les 50 industriels conviés à l'Elysée produisent la moitié des émissions totales de l'industrie française. Ces 5 dernières années, la France a réussi à réduire de 10% ses émissions de gaz à effet de serre et l'exécutif souhaite continuer sur cette trajectoire.

Accélérer le rythme

L'objectif affiché est de maintenir un rythme soutenu de réduction d'ici la fin du quinquennat. Il s'agit pour cela de convaincre les patrons de ces grands groupes industriels dans des filières polluantes que sont la métallurgie, le ciment ou encore la chimie de se lancer dans des investissements massifs en gardant toutefois à l'esprit qu'il s'agit également de conserver les emplois.

Une ligne de crête très étroite qu'on pourrait résumer ainsi, décarboner sans délocaliser. "A chaque fois qu'on fait un choix pour le climat qui est mauvais pour l'industrialisation et pour notre souveraineté" a déclaré Emmanuel Macron "on fait une erreur et à chaque fois qu'on pense industrialisation en négligeant les deux autres, on fait aussi un erreur". Dans son discours, le chef de l'Etat a martelé avec force que réduire nos émissions était un devoir et il a élaboré un calendrier avec des clauses de rendez-vous régulières que les industriels devront respecter. 

Je veux que d'ici 6 mois toutes les feuilles de route filière par filière et site par site soient finalisées, revues à la hausse pour s'aligner avec nos engagements européens

Emmanuel Macron, Président de la République

Du gagnant-gagnant

Concrètement, le Président de la République a demandé aux grands groupes industriels français qui polluent le plus de réduire de 5% leurs émissions de gaz à effet de serre. En contrepartie, Emmanuel Macron s'est dit prêt à doubler l'aide à l'industrie à hauteur de 10 milliards d'euros en échange de cet effort accru. "Si des projets et des sites sont identifiés d'ici à 18 mois, si vous doublez vos efforts, nous doublerons les moyens consacrés à cet enjeu et passerons l'enveloppe de 5 à 10 milliards d'euros d'accompagnement."

Au lendemain de cette réunion à l'Elysée, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et Roland Lescure, ministre délégué chargé de l'industrie, sont attendus en Lorraine. A Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle), ils se rendront sur le site de Solvay qui fabrique du sodium et de bicarbonate de sodium.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité