• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Lycées en Alsace: situation tendue à Mulhouse et Strasbourg, la préfecture du Bas-Rhin appelle à cesser la mobilisation

Situation tendue ce jeudi matin devant le lycée Schweitzer à Mulhouse où les policiers en faction gardent l'entrée principale. / © Vincent Lemiesle, France3 Alsace
Situation tendue ce jeudi matin devant le lycée Schweitzer à Mulhouse où les policiers en faction gardent l'entrée principale. / © Vincent Lemiesle, France3 Alsace

Situation encore tendue à Mulhouse où le lycée Schweitzer était bloqué ce jeudi matin par un groupe de lycéens. Ces derniers ont été dispersés par la police après un feu de poubelle. Dans le Bas-Rhin, le préfet appelle les lycéens à cesser les rassemblements aux abords des établissement scolaires.

Par Vincent Lemiesle

Les élèves du lycée Schweitzer à Mulhouse ont eu du mal ce jeudi matin à intégrer leur classe, l'accès principal de l'établissement étant bloqué par un groupe de lycéen, côté pont de Nessel. Peu après 9 heures, un feu de poubelle devant l'entrée du lycée a déclenché l'intervention de la police qui a procédé à la dispersion des bloqueurs par un tir de bombe lacrymogène. Les policiers et les quelques lycéens encore présents sur place se regardaient en chien de faïence, les autres sont partis en ville tandis que certains assistaient à leur cours.
 
Les restes d'une poubelle incendiée devant le lycée Schweitzer / © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace
Les restes d'une poubelle incendiée devant le lycée Schweitzer / © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace

Les panneaux encore accrochés aux grilles du lycée rappellent les revendications des lycéens : 
  • le retrait de la réforme du lycée et du bac qui selon l'UNL, le syndicat à l’initiative du mouvement des lycéens, va créer des lycées à la carte ; dès la seconde ces derniers devront choisir des spécialités déterminantes pour leur orientation post-bac, ce qui entrainerait des inégalités entre les territoires et les établissements.
  • le retrait de la réforme parcoursup, passée l’année dernière : avec cette réforme ce sont les établissements qui classent les élèves et non les élèves qui classent leur établissement, selon l'UNL.
  • la  remise en cause du service national universel prévu pour la rentrée 2019 qui couterait 3 milliards d'euros, argent qui pourrait être mis ailleurs dans l’Education Nationale selon l'UNL. 
 
Slogans sur les grilles du lycée Scwheitzer / © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace
Slogans sur les grilles du lycée Scwheitzer / © Vincent Lemiesle, France 3 Alsace

Dans un communiqué de presse, (lire ci-dessous) le préfet du Bas-Rhin appelle les lycéens à cesser les rassemblements aux abords des établissement scolaires.
 
"Suite aux appels à la mobilisation, des mouvements de lycéens sont actuellement organisés aux abords de plusieurs établissements scolaires du Bas-Rhin, en particulier dans l'Eurométropole de Strasbourg :
  • Strasbourg: lycées René Cassin et Couffignal
  • Schiltigheim : lycée Emile Mathis
  • Illkirch-Graffenstaden : lycée Le Corbusier.
 
Ces rassemblements sont déjà marqués par des faits violents; les forces de l’ordre ont essuyé des jets de projectiles. En outre, des départs de feu sur un véhicule et divers biens matériels ont été constatés en début de matinée. Ces mouvements violents mobilisent les forces de l’ordre par ailleurs employées au quadrillage de la ville suite à l’attaque perpétrée mardi 11 décembre. Il est rappelé que les manifestations et rassemblements de personnes sont pour l’instant interdits sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg dans la mesure où ils ne peuvent qu’aggraver la situation actuelle.
 
Dans ces conditions, Jean-Luc Marx, Préfet de la région Grand Est et du Bas-Rhin appelle les lycéens à cesser leurs mouvements. Aucune violence ne sera tolérée. les forces de l'ordre procèderont, le cas échéant, à des interpellations systématiques en vue de présenter les fauteurs de troubles à la justice."
 

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus