Manifestants contre la loi travail à Haguenau : des peines d'amende requises

Environ 150 manifestants ont répondu à l'appel des syndicats pour venir soutenir les militants jugés. / © E. Michel
Environ 150 manifestants ont répondu à l'appel des syndicats pour venir soutenir les militants jugés. / © E. Michel

6 militants accusés d'avoir manifesté en mai dernier à Haguenau contre la loi travail, sans déclaration préalable, comparaissaient ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. 150 manifestants se sont rassemblés pour les soutenir. Le parquet a requis des peines d'amende.

Par KG, avec A. Perreaut

Six militants anti loi Travail étaient convoqués mardi matin au tribunal correctionnel de Strasbourg. Ils sont jugés pour avoir organisé une manifestation sans autorisation préalable le 19 mai dernier et entrave à la circulation.

Procès manifestants anti loi Travail Haguenau
Des peines d'amende ont été requis contre 6 manifestants - France 3 Alsace - Un reportage de S. Pfeiffer, C. Laemmel et S. Teissier ; intervenants : Nicolas Moizard, professeur de droit ; Jean-Michel Delaye, l
Lors de l’audience, les militants se sont défendus de porter seuls la responsabilité de l'organisation de cette manifestation. "Je ne suis que le bras, que le messager", plaide l’un des prévenus. "Pourquoi juger 6 militants alors qu'ils étaient une vingtaine pour préparer la manifestation?", poursuit l'avocat de la défense, Luc Dorr, insistant sur la liberté fondamentale de manifester, selon l'article 11 de la déclaration européenne des droits de l'homme.

Au printemps, l’utilisation du 49.3 par le gouvernement, pour passer ce texte en force, suscite la colère des organisations syndicales et intensifie le mouvement national. "Le droit de manifester est entouré de garanties et de contreparties dont le fait de déclarer la manifestation et ne pas se livrer à des infractions pénales", accuse la procureure, Emmanuelle Barre, qui reproche à l’un des prévenus d’avoir dissimulé son visage avec un foulard.

Des peines d’amendes allant de 1500 à 2000 euros ont été requises par le parquet à l’encontre des militants.

Entre 100 et 200 manifestants devant le tribunal

Plus d’une centaine de militants syndicaux était venue manifester leur soutien aux ‘‘6 de Haguenau’’ dès 8h, quai Finkmatt, devant le palais de justice de Strasbourg. L’appel au rassemblement a été lancé par plusieurs organisations syndicales et partis politiques dont la CGT, Force Ouvrière et le PCOF. Dehors, pendant l’audience, les manifestants ont continué à demander l’acquittement des prévenus. "On défend de moins en moins ceux d’en bas. Lorsque le patronat détourne des fonds, il est toujours relaxé", explique Serge, un opérateur de production à Punch Powerglide, affilié à la CGT.

Le jugement est mis en délibéré au 7 mars prochain.

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus