Covid-19 : dans la Marne, la préfecture interdit la danse, la consommation au bar et les pots de fin d'année dans les établissements recevant du public

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Schmitt
Fini le service au comptoir dans les bars et restaurants jusqu'en 31 janvier 2022 dans la Marne.
Fini le service au comptoir dans les bars et restaurants jusqu'en 31 janvier 2022 dans la Marne. © LIONEL LE SAUX / MAXPPP

Face aux mauvais chiffres du Covid-19, la préfecture de la Marne durcit le ton ce 21 décembre 2021. Interdit notamment de manger ou de boire debout dans les bars et restaurants et fini le service au comptoir.

C'est un retour en arrière que vient d'opérer la préfecture de la Marne, ce mardi 21 décembre. Jusqu'au 31 janvier 2022, les moments de convivialité dans les établissements recevant du public sont interdits lorsqu'ils "ne permettent pas le respect des mesures visant à lutter contre la Covid-19 (gestes barrières, distanciation physique et contrôle du passe sanitaire)"

Les cocktails ou autres rassemblements dans les salles de fêtes vont donc prendre du plomb dans l'aile d'autant que l'arrêté préfectoral précise que "la consommation de nourriture et de boissons debout dans les établissements recevant du public (ERP) est strictement interdite". "La consommation assise avec passe-sanitaire ainsi que la vente à emporter restent autorisées."

Pour les traiteurs, "le coup va être terrible"

Fini donc également la consommation au comptoir dans les cafés, bars et autres restaurants. "Les cafetiers et restaurateurs vont devoir enlever les tabourets devant le bar car plus rien ne pourra y être servi. Etre assis sur un tabouret au bar ne fonctionne pas", explique Joël Oudin, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) dans la Marne.

Mais les plus impactés seront à coup sûr les traiteurs. "Ils étaient déjà touchés par les annulations de fêtes de fin d'année. Là, le coup va être terrible pour eux. On travail à la mise en place d'aides par l'Etat", assure un Joël Oudin combatif et furieux d'une décision de la préfecture de la Marne prise sans annonce préalable et sans concertation.

Egalement annulées, "la pratique de la danse, ainsi que de toutes activités dansantes dans les ERP""Les fêtes étudiantes et les fêtes de fin d'année sont également interdites dans les établissements scolaires et universitaires".

La préfecture précise que le non respect de ces dispositions "est passible d'une amende d'un montant forfaitaire de 135 euros, et en cas de récidive dans un délai de 15 jours d'une amende de cinquième classe".

Les mauvais chiffres du Covid-19

Des décisions motivées notamment selon la préfecture "par le point de situation épidémiologique en Marne de l'agence régionale de santé Grand-Est du 14 décembre 2021".

Au 14 décembre, selon les données de l'ARS, le département de la Marne présente un taux d'incidence de 365,5. Un chiffre équivalent aux trois autres départements champardennnais et loin derrière les départements alsaciens dont le taux culmine à 698,9. Au 16 décembre, vingt-deux personnes étaient en service de réanimation et 212 hospitalisées pour cause de Covid-19.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.