• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Financement participatif : une agricultrice veut promouvoir le lentillon de Champagne

Bénéfiques pour la santé, les lentillons de la Champagne offrent des caractéristiques nutritives riches en protéines, fibres, calcium et fer. / © Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne
Bénéfiques pour la santé, les lentillons de la Champagne offrent des caractéristiques nutritives riches en protéines, fibres, calcium et fer. / © Philippe Mercier / France 3 Champagne-Ardenne

Pour augmenter la notoriété des lentillons de champagne, une agricultrice marnaise qui a créé sa propre marque a fait appel à une plate-forme de financement participatif par le prêt.

Par IG avec Marie-Line Fournier

A Montépreux, dans le sud de la Marne, la famille Simonnot produit des lentillons depuis cinq générations. Sur l'exploitation familiale, 40 hectares y sont consacrés.

Recommandé par les nutritionnistes, les légumineuses sont appréciées des consommateurs en Champagne. Mais Sandrine Simonnot a souhaité donner plus de valeur au produit en créant sa propre marque baptisée "Louise Bon" (Louise étant son deuxième prénom). "Il me semblait important d'avoir une marque qui puisse identifier les lentillons notamment au niveau national, explique l'agricultrice.

Ce produit est très connu localement, mais très peu en dehors de nos frontières régionales

Pour mettre en lumière ce produit et développer son activité, Sandrine Simonnot avait besoin de 60 000 €.  Pour les réunir, elle a fait appel à Agrilend, une plate-forme de financement participatif par le prêt dédiée exclusivement au secteur agricole.
 

Des clients parmi les prêteurs

Créée il y a un an et demi, cette jeune start-up a déjà financé huit projets, comme la conversion bio d'une ferme laitière, un projet de méthanisation ou un nouveau parc à huîtres.

"Ce qu'on met à disposition sur notre site, c'est aussi une petite analyse financière de l'entreprise de madame Simonnot, développe Lionel Lasry, fondateur d'Agrilend. Cela permet de conforter les choix des prêteurs vers les projets vers lesquels ils ont envie d'aller."

Aujourd'hui, il y a une demande de plus en plus forte pour avoir un financement complémentaire à celui des banques financer des projets dans leur intégralité 

Outre le packaging, l'argent récolté permettra de financer un triage optique de lentillons. L'objectif des 60.000 euros est quasiment atteint. Plus de 200 personnes ont accepté de financer ce projet avec un prêt à hauteur de 5%.

Parmi les prêteurs se trouvent de nombreux clients de la marque, amateurs de lentillons. Un circuit court de financement a ainsi été réalisé.

 

Sur le même sujet

Handball : Les chaumontaises entre l'excellence et le travail

Les + Lus

Les + Partagés