VIDÉO - Marne : quatre voitures incendiées à Fismes, une maison prend feu, des habitants évacués

La nuit du 2 au 3 février a été agitée à Fismes (Marne), comme la veille. Quatre voitures ont cette fois été incendiées et une maison s'est embrasée. Pas de blessés mais des familles à reloger. Une enquête est en cours. 

A Fismes dans la Marne, petite ville tranquille de 5.600 habitants, on n'était pas habitué à ce genre de série d'incendies. Mais depuis quelques jours, les habitants s'interrogent. Les pompiers ont été informés d'un nouvel incendie vers 3h45 ce mercredi 3 février, le maire vers 4h30. 

Le bilan fait état de quatre voitures brûlées et deux logements ont été incendiés, dont un grandement. Des familles vont donc être relogées. "On a évacué tout le monde, précise Damien Landini, directeur général des services à Fismes. La maison a pris feu alors qu’elle était vide, un ou deux pompiers ont été légèrement blessés par les flammes. Le secteur a été évacué, une trentaine de personnes sont placées à l'abri dans la halle des sports de Fismes. Les familles pas touchées doivent revenir après le feu vert des services de GRDF (gaz). Et puis deux familles vont être relogées".

Deux précédents

Une habitante a posté ce mercredi 3 février une vidéo de véhicules en feu. "C'était cette nuit. Deux nuits de suite qu'un abruti s'amuse à mettre le feu aux voitures"!" Sur ces images, on distingue deux voitures en feu et une fumée, suivie d'une brève explosion. Des habitants sont sortis de leurs logements, réveillés par l'incendie. 

Karine habite à proximité de la place où a eu lieu l'incendie. Elle a entendu des explosions, elle est sortie de son appartement et a appelé les pompiers vers 3h30. Inquiète, elle venait de s'installer dans la commune et se demande si cela va recommencer. 

J'ai peur que ma voiture soit incendiée, c'est mon outil de travail.

Karine, une habitante de Fismes

Des incendies de voitures avaient déjà eu lieu la veille, trois voitures dans un autre secteur de la commune. La semaine dernière également, une voiture avait brûlé. Une enquête est en cours. "Pour nous, pas d’explications rationnelles. On pense que ce sont des actes isolés. On n’est pas habitués à ça, on n’a jamais connu ce genre de séries", conlut le directeur général des services. 

"Plusieurs départs de feux de véhicules successifs ont eu lieu rue Pierre Brossolette et rue Jean Paul Sartre à Fismes. Le feu s'est propagé à une canalisation de gaz", confirme la préfecture de la Marne. Le bilan provisoire fait état de 31 personnes évacuées et dirigées vers la halle des sports de Fismes, quatre véhicules calcinés, un logement atteint au niveau de la toiture et une canalisation de gaz en feu, trois sapeurs pompiers blessés légers lors de l’explosion de la canalisation. GRDF a coupé le gaz dans le quartier. Une famille de sept personnes est relogée par la mairie.

Une enquête devra déterminer les causes de cet incendie que plusieurs habitants disent d'origine criminelle. Le parquet de Reims a indiqué avoir ouvert une enquête de flagrance pour "dégradation par substance incendiaire", confiée à la brigade de recherches de Reims. Outre les "4 véhicules calcinés", et la "canalisation qui a pris feu", un logement a été "atteint au niveau de la toiture", et une famille de sept personnes a du être "relogée par la mairie", détaille la préfecture. Trois sapeur-pompiers ont été légèrement blessés. Un appel à la solidarité a été lancé sur les réseaux sociaux. Pour des dons de vêtements Fille 4 et 10 ans, des chaussures en 23 et 30 pour garçon 14/16 ans et taille S, des chaussures ado 38 - 40, des vêtements hommes taille M, chaussures en 43, femme en 32 chaussures. Des jouets et livres pour les enfants. "Vous pouvez les déposer demain à partir de 8h à l école centre ( Fismes )". 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité