Législatives 2022 dans la Marne : des problèmes de bulletins de vote pourraient peser sur les résultats dans deux circonscriptions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye .

Dans la Marne, le vote pour le premier tour des élections législatives a été quelque peu perturbé dans deux circonscriptions. En cause, des bulletins invalides ou provenant d'une autre circonscription.

Il va falloir surveiller de près le nombre de bulletins nuls dans la deuxième et la troisième circonscription de la Marne. En effet, les électeurs ont pu avoir entre les mains des bulletins qui ne vont pas pouvoir être comptabilisés comme valides lors du dépouillement. On vous explique.

Le nom d'Emmanuel Macron dans la deuxième circonscription

Dans la deuxième circonscription de la Marne, celle qui comprend notamment une partie de Reims, Tinqueux ou Fismes, ce sont les bulletins de la candidate investie par la majorité présidentielle, Laure Miller, qui posent problème. Enfin, plus précisément ceux qui ont été envoyés dans l'enveloppe contenant les professions de foi.

Sur ces bulletins figurait la mention "La candidate officielle d'Emmanuel Macron". Un moyen de se distinguer d'une autre candidate, la députée sortante Aina Kuric, qui n'a pas obtenu l'investiture de LREM, qui elle fait apparaître sur son bulletin la mention "Députée de la majorité présidentielle" et son appartenance au parti Horizons, fondé par l'ancien Premier ministre Édouard Philippe.

Sauf que le code électoral interdit de mentionner sur un bulletin de vote le nom d'une personnalité qui n'est pas candidate. Impossible donc pour Laure Miller de faire apparaître celui d'Emmanuel Macron, même pour se prévaloir de son soutien. 

Les bulletins de vote ne peuvent pas comporter d'autres noms de personne que celui du ou des candidats.

Article L52-3 du code électoral

La commission de propagande de la préfecture aurait dû refuser le bulletin de Laure Miller avant même qu'il ne soit inséré dans les enveloppes des professions de foi. Mais cela n'a pas été le cas.

Les bulletins de vote de Laure Miller présents dans les bureaux ont été modifiés pour être conformes à la loi. On peut désormais y lire "Candidate officielle de la majorité présidentielle". 

Mais ceux qui ont voté en utilisant le bulletin reçu à leur domicile vont voir leur vote grossir le décompte des bulletins nuls, au lieu de gonfler le chiffre de la candidate investie par la majorité présidentielle.

Les bulletins de deux candidates RN différentes dans la troisième circonscription

Dans la troisième circonscription de la Marne, qui comprend notamment une partie de Reims ou encore Épernay, c'est cette fois-ci du côté du Rassemblement national que les difficultés se situent.

Parmi les bulletins de vote livrés dans les bureaux de vote, on trouvait en effet ceux de la candidate du RN dans la circonscription, Jennifer Marc. Mais on comptait aussi des bulletins au nom d'Anne-Sophie Frigout, candidate RN mais dans la deuxième circonscription, comme l'ont indiqué nos confrères de l'Union.

Difficile de savoir avec certitude à quel moment le mélange de bulletins a eu lieu. C'est chez l'imprimeur que le problème trouverait sa source. "Parfois, c’était le tas complet, parfois les mauvais bulletins étaient au début, d’autres fois à la fin. Je ne peux pas vous dire pourquoi", expliquait Jennifer Marc interrogée par nos confrères.

Là aussi, dans les bureaux où les bulletins n'ont pas pu être remplacés à temps, ils devraient compter comme des bulletins nuls. À la dernière présidentielle, Marine Le Pen était en tête avec 32,0 % dans cette circonscription au premier tour. Au second tour, elle faisait jeu égal avec Emmanuel Macron, avec 50,0 % pour chacun.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité