1er mai : 500 manifestants à Reims, 300 à Troyes

Les traditionnels défilés du 1er mai ont rassemblé 500 personnes à Reims (Marne), quelques 300 à Troyes (Aube). 

© Xavier Claeys

C'est dans un contexte d'entre-deux-tours de la présidentielle que se sont tenus les traditionnels défilés du 1er mai en Champagne-Ardenne. A Reims, 500 personnes étaient réunies ce lundi matin, une centaine à Châlons, 300 à Troyes.

Dans les cortèges, de nombreux militants de la France Insoumise, de la CGT, le Collectif de lutte antifasciste mais également quelques anarchistes.

A Reims, en tête de cortège, une banderole affichait "Stop au fascisme", beaucoup appelant à faire barrage au Front National. Mais c'est bien la protection des travailleurs qui semblait être la plus grande préoccupation. Certains militants évoquaient encore "le désastre de la loi El-Khomri", clamant même parfois qu'ils préféraient voter Marine Le Pen qu'Emmanuel Macron. 

Bref un défilé bigarré... à l'image sans aucun doute des lignes de fracture qui traversent la gauche et l'extrême-gauche aujourd'hui.  

Revoir notre Facebook Live depuis le défilé de Reims


© Vincent Thollet


    


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social élection présidentielle politique élections