Une amende de 10 000 euros par match pour Reims et Troyes... et bientôt plus?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matthieu Rappez .

Faute d'entraîneur titulaire du brevet d'entraîneur professionnel, le Stade de Reims et l'Estac paient une amende de 10 000 euros à chaque match. Une somme qui pourrait bien augmenter selon le journal L'Equipe.

10 000 euros par match. Voila ce que doivent débourser l'Estac et le Stade de Reims. La raison: leur entraîneur n'est pas vraiment entraîneur... Plus précisément, Mohamed Bradja et Olivier Guégan ne sont pas (encore) titulaires du brevet d'entraîneur professionnel.


"Une amende plus dissuasive"

Dans le journal L'Equipe daté du 5 avril, on apprend que l'Unecatef, le syndicat des entraîneurs, mène une "guerre aux entraîneurs sans diplômes". Pierre Repellini, vice-président de cette organisation, espère une amende "bien plus dissuasive. Déontologiquement et logiquement, on doit se battre sur ce point." Une nouveauté qui pourrait être actée fin mai, lors de l'assemblée générale de la FFF.

157 entraîneurs diplômés sans club

Le syndicat souhaite ainsi défendre le métier d'entraîneur. Il a établi une listes de 157 entraîneurs diplômés mais sans club et donc disponibles. Parmi eux, on retrouve plusieurs noms connus à Troyes, Reims et Sedan, comme par exemple:




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité