Frileux rassemblement en maillot de bain au parc Léo Lagrange de Reims

© France 3 Champagne-Ardenne
© France 3 Champagne-Ardenne

Frileux, les Rémois n'ont pas été très nombreux à répondre l'appel de SOS Racisme qui invitait à un rassemblement en maillot de bain à 12 h au parc Léo Lagrange de Reims. Seule une petite dizaine de courageux s'est devêtue face à des journalistes beaucoup plus nombreux.

Par Virginie Barel

L'affaire de la jeune fille agressée parce qu'elle bronzait en maillot de bain dans le parc Léo Lagrange de Reims n'en finit pas d'agiter la twittosphère. Depuis hier, un flot ininterrompu de twitts réagit  avec plus ou moins de subtilité, et parfois avec humour, à cette agression.
Car les médias se sont à leur tour emparés de l'affaire au coeur de cet été caniculaire. C'est notre confrère l'Union qui relatait les faits hier dans ses colonnes. Mercredi, une Rémoise qui bronzait en maillot de bain dans le parc Léo Lagrange aurait été rouée de coups par 5 jeunes filles, dont deux mineures, entraînant 4 jours d'incapacité totale de travail. Trois d'entre elles devraient comparaître devant le tribunal correctionnel de Reims le 24 septembre. Le parquet n'a pour l'instant pas répondu à nos questions. Le mobile religieux ne serait pas à l'origine de cette agression.

L'association SOS Racisme invitait à un rassemblement en maillot de bain à 12 h au parc Léo Lagrange, ou pour ceux qui ne pouvaient être sur place, à poster une photo, avec le hashtag #Je portemonmaillotauparcLéo.



Arnaud Robinet, le maire de Reims condamne cette agression.



 

Ecouter la réaction d'Arnaud Robinet recueillie par Emilie Flahaut et Stiliana Peev

Réaction d'Arnaud Robinet à l'affaire de l'agression d'une jeune fiche en maillot de bain

A lire également : Ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas de l'agression d'une jeune femme dans un parc de Reims

A lire aussi

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus