A Reims, une carte avantages pour les étudiants dans le besoin

La nouvelle carte de l'association Etudiants musulmans de France, est uniquement destinée aux étudiants et permet de bénéficier de réductions dans des boutiques de première nécessité. Face à la demande, les 100 premières ont trouvé preneurs en quelques jours.

La carte avantages permet aux étudiants de bénéficier de réductions dans des boutiques de première nécessité
La carte avantages permet aux étudiants de bénéficier de réductions dans des boutiques de première nécessité © EMF-Reims

La carte avantages créée par l’association Etudiants Musulmans de France n’est disponible que depuis ce mercredi 14 Avril et pourtant, les bénévoles réfléchissent déjà aux cent prochaines. Et pour cause, l’antenne marnaise de l’association aide et accompagne plus de 500 étudiants à Reims. Le principe est simple : tous les étudiants, sans distinction de confession, peuvent souscrire en ligne à la carte avantages en passant soit par le site de l’association soit par la page Instagram . Elle ne coûte que 2,50€. La carte est ensuite remise sur simple présentation de la carte étudiante. Les cent premières seront distribuées ce dimanche 18 avril en même temps que l’habituelle distribution de colis alimentaires par l’association.

La solidarité des commerçants

« L’objectif c’est à la fois d’aider à rebooster un peu l’activité des commerçants et en même temps de faire bénéficier de remises aux étudiants » nous explique Cheickh Dieng, le président de l’antenne marnaise des Etudiants Musulmans de France. Les remises garanties par la carte avantages ne reposent que sur la solidarité des commerçants partenaires. Actuellement, ils sont une trentaine à avoir accepté de baisser leurs prix pour les jeunes titulaires de cette nouvelle carte. 

A Reims, l’EMF crée une carte avantages pour les étudiants dans le besoin ©EMF-Reims

Epiceries, bouchers, restaurants, boutiques de vêtements de sport, coiffeurs et même chauffeurs privés ont accepté d’appliquer des réductions allant de 10% à une coupe de cheveux gratuite sur simple prise de rendez-vous. « Tout le monde s’y retrouve car cela amène de la clientèle dans les boutiques parfois délaissées en raison de la crise parce que l’objectif c’est que leur activité augmente pour qu’elles puissent à nouveau embaucher… et embaucher des étudiants » espère le bénévole.

Une période compliquée pour les étudiants

Depuis plus d’un an, la crise sanitaire frappe de plein fouet le monde étudiant. Isolement, précarité grandissante et inquiétude face à l’avenir sont le lot quotidien des jeunes que l’association accompagne. « Là, on est rentrés dans la phase d’examens donc il y a un stress cumulé aux problèmes financiers. Pour beaucoup, le ramadan a commencé et il y a aussi la difficulté d’être loin de sa famille et de ne pas avoir de quoi manger. C’est une période assez compliquée » déplore Cheikh Dieng.

A seulement, 29 ans, le président marnais des Etudiants Musulmans de France a délaissé son travail de commercial pour pouvoir se consacrer pleinement à sa mission. Le soir, il travaille comme livreur à domicile pour une application alors que ses journées sont déjà bien remplies : « Il y a toujours un truc à faire. Cet après-midi, je vais distribuer des matelas. Il faudra ensuite que je m’occupe de trouver des bénévoles pour la collecte de nourriture que nous organisons au Carrefour Cernay. Et puis ce soir, je sais que je vais recevoir de nouveaux messages pour les cartes avantages ou les colis alimentaires que l’on prépare »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Étudiants Musulmans de France (@emf_reims)

L’association marnaise a toujours une nouvelle idée pour accompagner au mieux les étudiants. Après une opération organisée avec des salons de coiffure rémois, les bénévoles travaillent en ce moment à la création d’une émission en ligne consacrée au bien-être et à la santé des étudiants. Ils espèrent aussi pouvoir développer leur propre application. Elle mettrait en relation les étudiants et des entreprises pour les aider dans leurs recherches d’emplois ou de logement.  « Par exemple, s’il y a une offre d’emploi, l’étudiant recevra directement une notification qui l’informera qu’il peut postuler. La carte avantages permet d’apporter des réductions pour les dépenses du quotidien » conclut le président d’association.

Les Etudiants Musulmans de France à Reims cherchent des financements pour ce nouveau projet. En attendant, ils continuent de distribuer chaque semaine 400 colis alimentaires pour venir en aide aux étudiants dans le besoin. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société université éducation