On a testé pour vous Covoit’ici, la nouvelle application de covoiturage du Grand Reims

Publié le
Écrit par Nicolas Robertson

Ouverte aux utilisateurs depuis le 21 novembre 2022, l’application Covoit’ici ambitionne de développer le covoiturage au sein du Grand Reims. Si l’application est fonctionnelle, il faudra un peu de temps pour qu’elle déploie tout son potentiel.

L’application Covoit’ici est ambitieuse : proposer un service aussi simple, fiable et pratique qu’une ligne de bus du Grand Reims. Cette affirmation a piqué notre curiosité. Nous avons donc décidé de tester pour vous, au lendemain du lancement de cette appli.

Une fois l’application téléchargée il suffit de créer votre compte avec vos informations personnelles. Une fois cela fait, nous rentrons enfin au cœur du sujet. L’application affiche une carte interactive de l’agglomération rémoise avec les trois lignes de covoiturage pour l’instant ouvertes.

Des garanties en cas d’absence de conducteur

La première relie Ville-en-Tardenois et Pargny-Jouy à Tinqueux de 7h à 20h dans les deux sens. Une autre fait la jonction entre Warmeriville et Witry-les-Reims à Reims de 7 h à 9 h et dans le sens inverse en fin de journée de 17 h à 19 h. Et enfin la ligne 3 relie Boult-sur-Suippe, Warmeriville et Isles-sur-Suippe à Bazancourt de 6 h à 20 h dans les deux sens.

En tant que passager, il vous suffira de vous rendre à l’arrêt Covoit’ici le plus proche, ce dernier est indiqué sur la carte interactive. Une fois sur place indiquez votre destination. Un message s’affiche alors sur un panneau depuis la route.

Si vous ne trouvez pas de conducteur au bout de 10 minutes sur les tranches horaires spécifiques à chaque ligne, Covoit’ici prend à sa charge une solution de recours. Il n’y a rien à payer et l’assistance nous accompagne jusqu’à notre départ.  

Côté conducteur, vous n’avez qu’à renseigner votre destination et prendre les passagers aux différents arrêts.

Des incitations financières pour les conducteurs

Sur l’application, nous pouvons suivre les voitures et leurs avancées sur les lignes. Une bonne manière de déterminer le nombre de conducteurs actuellement sur le réseau. Pour l’instant un constat : s’il est facile de trouver un covoiturage pendant les heures de départs au travail, en début et en fin de journée, le reste du temps c’est beaucoup plus compliqué.

La raison est simple, le succès de l’application dépend du nombre d’utilisateur. Hors, la phase de test n’a débuté que depuis le 24 octobre 2022. Il faudra donc encore un peu de temps pour que l’application se fasse connaitre et puisse montrer tout son potentiel.

Pour donner un petit coup de pouce à l’application, une incitation financière est mise en place pour les conducteurs sur les lignes 1 et 2. Ils recevront entre 0,5 € et 1,5 € par trajet et par passager transporté.

Pour les conducteurs, en laissant votre voiture chez vous, ce covoiturage permettrait d’économiser en moyenne 1 140 euros par an.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité