Patrimoine : Les façades remarquables du centre-ville de Reims désormais protégées

La nouvelle est tombée lundi 7 juin, après une publication au Journal Officiel de la République. Le coeur de la ville des Sacres vient d'être classé en site patrimonial remarquable. Une reconnaissance et une protection du patrimoine bâti rémois. 

A Reims, les demeures du cours Langlet furent rebâties à la suite des destructions de la Première Guerre mondiale.
A Reims, les demeures du cours Langlet furent rebâties à la suite des destructions de la Première Guerre mondiale. © Matthieu Mercier/ France Télévisions

"C'est une étape de ce long travail", c'est par ces mots que le maire de Reims, Arnaud Robinet, a réagi sur les réseaux sociaux à la nouvelle. Un arrêté du 28 mai du ministère de la culture a classé la ville au titre des sites patrimoniaux remarquables. Satisfaction donc pour le maire et ses équipes qui depuis 2016 travaillent à l'élaboration et à l'obtention de cette reconnaissance. 

 

La carte de proposition du périmètre du site patrimoine remarquable à Reims.
La carte de proposition du périmètre du site patrimoine remarquable à Reims. © Ville de Reims

 

Un périmètre défini 

Toute la ville n'est pas concernée par ce classement. L'arrêté reprend un périmètre limité, qui part du canal et comprend les boulevards Lundy, de la Paix et Pasteur; puis des Promenades jusqu’au quartier Saint-Remi. A L'intérieur de cette zone urbaine se trouvent des immeubles dont la valeur patrimoniale et historique a été reconnue et qu'il faut donc préserver. "C'est un périmètre défini dans lequel il y aura des réglements qui permettront d'avoir des préconisations précises sur la protection du patrimoine", explique Elisabeth Chauvin, animatrice du patrimoine à la ville de Reims.

Seront concernés par ce règlement près de 3.500 immeubles que la ville a inventoriés et qu'elle est actuellement en train d'étudier. " 150 immeubles ont déjà été étudiés", rappelle Elisabeth Chauvin. En effet, en 2019, durant plusieurs semaines, des architectes et des conservateurs du patrimoine missionnés par l’Etat et accrédités par la ville ont visité les maisons et appartements du centre-ville rémois. Ils ont dressé un état des bâtiments, extérieurs comme intérieurs.

C'est une étude très poussée qui est menée. Une étude historique et documentaire par immeuble. On aura une connaissance très importante de ce patrimoine reconstruit et on pourra mieux répondre à l'avenir à toutes les demandes de permis de construire et de travaux.
-Elisabeth Chauvin, animatrice du patrimoine à la ville de Reims

 

Le pavillon de Muire à Reims a été construit par Nicolas Noel, seigneur de Muire de 1565 à 1575. 
Depuis 1846, il est la propriété de la Maison de Champagne veuve Clicquot.
Le pavillon de Muire à Reims a été construit par Nicolas Noel, seigneur de Muire de 1565 à 1575. Depuis 1846, il est la propriété de la Maison de Champagne veuve Clicquot. © Matthieu Mercier/ France télévisions

 

Parmi ce patrimoine remarquable figurent des édifices emblématiques comme le pavillon de Muire ou les belles demeures du cours Langlet. "L'idée, ce n'est pas de figer la ville dans les années 20 mais au contraire de pouvoir évoluer de manière raisonnée, dans le respect du tissu urbain et de la morphologie de la ville, assure la spécialiste du patrimoine rémois.

 

Protéger et mettre en valeur

Créés en 2016, les sites patrimoniaux remarquables ont pour objectif de protéger et mettre en valeur le patrimoine architectural, urbain et paysager d'un territoire. La ville de Reims veut aller plus loin en mettant en place à l'horizon 2022-2023, un plan de sauvegarde et mise en valeur (PSMV) qui remplacera le plan local d’urbanisme existant sur ce secteur. Le cahier des charges n'est pas encore rédigé mais on sait qu'il ne concernera pas uniquement les façades extérieures.

"On prendra en compte les parties communes, certains éléments intérieurs, les cours et les jardins. Il y a une vraie préservation par rapport à la parcelle. On veut aussi préserver l'environnement urbain", précise Elisabeth Chauvin. Pour les propriétaires de ces bâtisses d'exception, cela signifie que les travaux susceptibles de modifier l’état extérieur et/ou intérieur de leurs maisons devront respecter ce règlement spécifique et faire l’objet d’une autorisation préalable nécessitant l’accord de l’Architecte des Bâtiments de France. Ils pourront bénéficier d'un accompagnement financier pour les aider à supporter le coup des restaurations entreprises. 

 

Situé au 65 rue de Vesle, à l’angle de la rue des Capucins, cet immeuble est l'un des plus élevés de la reconstruction de Reims.
Situé au 65 rue de Vesle, à l’angle de la rue des Capucins, cet immeuble est l'un des plus élevés de la reconstruction de Reims. © Région Grand Est

 

Un atout touristique

Détruite à 80% après la Première guerre mondiale, Reims connaît une phase de reconstruction durant les années 1920.  Ainsi le centre-ville présente un panorama des différents styles architecturaux de l'époque. Une diversité et une richesse qui chaque année attirent les touristes. D'ailleurs, c'est une instagrameuse rémoise, qui a été la première à diffuser l'info sur les réseaux sociaux. La @belle rémoise qui depuis quatre ans fait, entre autre, la promotion du patrimoine et de la gastronomie rémoise se réjouit de ce classement. " C'est une très grande fierté pour moi mais je pense aussi pour tous les habitants. Ça va permettre de faire connaître encore plus Reims et donner envie aux gens de visiter la ville",  confie La Belle rémoise. 

 

Et c'est bien sûr l'objectif de la ville qui compte bien s'appuyer sur son patrimoine remarquable pour développer le tourisme dans les prochaines années. "Un secteur préservé, cela ne fait pas forcément venir les touristes, mais en revanche, ils apprécient l'authencité surtout le tourisme urbain. Savoir qu'on a un centre-ville préservé des années 20 dans lequel, on peut déambuler et retrouver des traces authentiques de cette période là, oui je pense que ça peut faire venir un public d'intéressés", conlut Elisabeth Chauvin. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter