Pour qu'il y ait plus de femmes DJ derrière les platines, une masterclass bientôt organisée à Reims

Pour que les hommes ne soient pas les seuls derrière les platines de DJ, la coopérative Jazzus a choisi d'organiser une masterclass à destination des femmes uniquement. Pendant une journée, elles apprendront les bases techniques et artistiques d'un bon DJ set et pourront ensuite "se lancer dans le grand bain".

Derrière les platines, ce sont bien souvent des hommes qui officient. C'est en partant de ce constat que la coopérative Jazzus, installée à Reims (Marne), a voulu monter une masterclass pour donner aussi envie aux femmes de se lancer.

"La légitimité est une question, mais n'en est pas une", balaye Jean Delestrade, l'un des associés de Jazzus, joint ce 21 mars. "J'ai plein d'amies qui ont une connaissance musicale largement supérieure à certains hommes."

Pendant une journée, le 1ᵉʳ juin, deux intervenants vont apporter leurs connaissances aussi bien techniques qu'artistiques aux participantes. "L'idée est de donner tous les outils pour pouvoir se lancer dans le grand bain et passer de la musique en public", explique Jean Delestrade.

Il n'y a pas de raison que les filles ne passent pas du son.

Jean Delestrade, Jazzus

La formation sera dispensée par Fanny, une DJ de la scène rémoise connue sous le nom de Mikelyne, et par Stan (Bruit Fantôme). Fanny va expliquer "comment utiliser les machines et comment construire le propos narratif d'un set". Stan sera là pour répondre aux questions techniques, même les plus basiques.

"Déclencher des envies"

Les inscriptions pour cette masterclass baptisée "Dancing Queen" se font en ligne sur le site de Jazzus, jusqu'au 22 avril. Et pour les six places disponibles, plus d'une vingtaine de motivées se sont déjà fait connaître. La structure envisage déjà de répéter la journée pour pouvoir former un nombre plus important de futures DJ.

Elle a déjà proposé à des partenaires d'accueillir les premiers sets des participantes, pour leur permettre de passer rapidement à la pratique en conditions réelles. "C'est toujours plaisant de passer de la musique en public et d'avoir des retours des gens", assure Jean Delestrade. Et puis il espère que ces premiers sets seront l'occasion de "déclencher des envies à la fois chez des filles et chez des organisateurs". 

Pour s'inscrire pour la masterclass du 1er juin, quelques conditions : être une femme, majeure, habiter dans la Marne, et s'acquitter d'une participation de dix euros.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité