Quatre enfants de 2 à 6 ans abandonnés sans nourriture dans un appartement

Quatre enfants âgés entre 2 et 6 ans ont été découverts dimanche seuls dans un appartement de Reims (Marne). Leur mère et son compagnon ont été placés en garde à vue.

Quatre enfants, âgés de 2 à 6 ans, ont été retrouvés livrés à eux-mêmes dans un appartement du quartier Wilson de Reims (Marne) dimanche 26 mai 2024, a-t-on appris auprès du parquet de Reims, confirmant une information de France Bleu.

Les enfants tentaient de se faire à manger sur une plaque chauffante posée au sol lorsque les secours sont arrivés. L'appartement était vide et sale, il n'y avait ni vêtements ni nourriture, précise le procureur de la République de Reims François Schneider, ce 27 mai.

C'est une connaissance de la mère qui a prévenu les pompiers. La mère a fini par rejoindre son appartement, situé allée Beethoven. En découvrant la police et les pompiers devant son domicile, elle a contacté son compagnon, qui n'est pas le père des enfants. Sur place, celui-ci s'est rebellé face aux forces de l'ordre.

Les deux adultes, âgés de 32 ans, sont déjà connus de la justice. La mère pour consommation de stupéfiants, l'homme pour des violences intrafamiliales et des faits liés à l'alcool. Il faisait d'ailleurs l'objet d'un placement sous contrôle judiciaire, décidé par le tribunal de Soissons.

Gardes à vue

Ils ont tous deux été placés en garde à vue dimanche soir, lui pour rébellion et violation d'un contrôle judiciaire, elle pour soustraction par ascendant de ses obligations légales compromettant la santé et la sécurité des enfants. Leur garde à vue a été prolongée ce lundi soir.

Les enfants ne sont pas dénutris, selon le procureur, mais ont des séquelles psychologiques. Ils ont été hospitalisés pour s'assurer de leur état de santé. Ils devraient prochainement être placés.

Des voisins avec qui notre équipe a pu échanger ce lundi soir décrivent la mère comme fuyante. Elle aurait des difficultés, notamment financières. Ils disent l'avoir vue utiliser une prise électrique des parties communes pour faire fonctionner une plaque de cuisson. C'est également sur le palier qu'ils disent l'avoir surpris en train de consommer des stupéfiants. Cela faisait au moins un an que la famille habitait allée Beethoven. 

Plusieurs zones sont encore floues dans cette affaire. Le procureur de la République de Reims doit s'exprimer à ce sujet dans la journée du 28 mai. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité