Reims. Les ateliers slam de la Cartonnerie, un bon moyen d'apprendre à parler en public

© Isabelle Griffon/France 3 Champagne-Ardenne
© Isabelle Griffon/France 3 Champagne-Ardenne

Parler en public vous angoisse? Chaque mois, Ateliersslam.com propose des scènes ouvertes et gratuites à la Cartonnerie de Reims, pour déclamer de la poésie sur scène. L'association présente aussi le slam dans certaines écoles rémoises, une discipline qui peut aider à vaincre sa timidité.

Par V.P. avec Pol-Rémy Barjavel

Sur la scène de la Cartonnerie de Reims s'expriment depuis deux ans les artistes d'Ateliersslam.com. Au cours des scènes ouvertes gratuites de la salle rémoise, organisées tous les mois, les poètes de cette association déclament leurs histoires au micro, peuplées de rimes et de figures de style. Chacun avec son rythme, sa personnalité et son style. Des notes viennent ponctuer leurs prestations, attribuées par des jurés choisis dans le public.
 


Le slam, c'est avant tout de la poésie orale et urbaine, et ne s'encombre d'aucune fioriture. Les critères sont stricts pour monter sur la "scène slam" de la Cartonnerie : la prestation de l'artiste doit durer moins de trois minutes, le texte déclamé à capella. Les déguisements sont aussi interdits.

 


Sensibiliser les plus jeunes

Tout ce qui fait réagir le public doit découler du texte : jeux de mots, humours ou poésie, cet art permet une grande liberté d'expression. "Ce sont vraiment trois minutes où on a l'occasion d'exprimer ce qui nous touche dans la vie. Des petits moments du quotidien qu'on a envie de sublimer", explique Élodie, l'une des participantes.

 


Après elle, Matys se présente face au public. Le garçon de 10 ans a été sensibilisé à la discipline grâce aux actions d'Ateliersslams.com dans les écoles primaires. Dans une classe de CM2 de l'école Émile-Zola, Laurent Étienne, champion de France de slam en 2009 donne par exemple des cours.




Le slam permet aux enfants de travailler l'imagination et de parler avec aisance devant un public. "Ça fait vraiment partie des compétences que l'on travaille en classe de CM2, c'est-à-dire acquérir de la confiance en soi, l'estime de soi, l'écrit aussi," souligne Sylvie Ravenet, leur professeur.

 


"Une des pires peurs des gens, c'est de devoir prendre la parole devant un public. Il faut savoir se dominer pour pouvoir dépasser ses limites, note un spectateur présent lors d'une scène slam de la Cartonnerie. Devant lui, le grand vainqueur de la soirée monte sur scène. Nicolas un slameur nantais champion de France par équipe en 2016.


►Voir notre reportage à Reims (Marne)

Les ateliers de slam investissent la Cartonnerie à Reims
Intervenants : Élodie Mangin, slameuse; Anastasia et Clara, élèves de CM2; Laurent Étienne, membre de altelierslam.com; Sylvie Ravenet, professeur à l'école élémentaire Émile-Zola; Nicolas, champion de France 2016 de slam par équipe. - France 3 Champagne-Ardenne - Reportage : Pol Rémy Barjavel et Isabelle Griffon. Prise de son : David Fleury. Montage : François-Florent Thery.

 

Sur le même sujet

Epernay : un dispositif de sécurité renforcé pour les Habits de Lumières

Près de chez vous

Les + Lus