Reims : L'entreprise 100% Pneu rouvre après deux jours de chômage technique

© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne
© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne

Pendant plus d'un mois, le parking de l'entreprise rémoise 100% Pneu a été occupé par des caravanes. Excédé, le gérant a fermé boutique le mardi 19 février. Deux jours plus tard, les occupants ont quitté les lieux, et l'activité peut reprendre doucement.

Par Odile Longueval

A quelques pas du centre-ville de Reims, dans le hangar qui abrite une petite entreprise de vente et de montage de pneus, la vie reprend doucement son cours. Les quatre employés et le gérant de 100% Pneu sont à pied d'œuvre pour rattraper plus de deux jours d'inactivité. Des va-et-vient au milieu des pneus empilés, dans cet entrepôt sombre et frais d'où émane une odeur de caoutchouc.

Tout le monde était content de revenir au boulot ce matin ! On peut finalement reprendre notre activité dans des conditions sereines. On est soulagés.

C'est dans l'après-midi du mardi 19 février que le gérant décide de fermer boutique pour des questions de sécurité. Depuis plus d'un mois, des caravanes occupent le parking de ses clients. Le matin, il trouve tantôt les restes d'un feu de camp, tantôt des bouteilles cassées. Plus le temps passe, moins les clients osent venir. L'entreprise voit son chiffre d'affaires chuter de plus de 30%.
 
© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne
© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne

Il tentera plusieurs fois, en vain, de communiquer avec la communauté de gens du voyage qui a élu domicile à quelques mètres de ses locaux.

Il y a pourtant des gens biens parmi eux, certains sont même nos clients.

A plusieurs reprises, le gérant aura tenté d'alerter les autorités, mais cette fois, rien n'a été fait. En effet, c'est la septième fois que le parking de 100% Pneu est occupé. Trop pour lui. Sur la page Facebook de son entreprise, il s'indigne.
 

Très vite, une communauté se crée sur le réseau social et lui témoigne son soutien.

On était extrêmement surpris du soutien massif que nous ont apporté les clients et les gens qu'on ne connaissait pas. Ça nous a bien aidés dans cette période difficile.

Après deux jours et demi de chômage technique pour les cinq salariés de l'entreprise, les caravanes ont finalement quitté les lieux le 21 février. Sur le parking, les voitures des clients les remplacent désormais. Au gérant de conclure : "On est ravis que ça se soit arrangé. Nous, on ne demande qu'une chose, c'est de pouvoir bosser."
 

Sur le même sujet

Les + Lus