Reims : Le tribunal de grande instance donne des objets saisis aux plus démunis

Le tribunal de grande instance (TGI) de Reims a donné à des associations des objets saisis, parfois insolites, ce mardi 17 octobre, dans le cadre de la Journée mondiale du refus de la misère. Ces objets proviennent notamment d'affaires pénales.

Le procureur de la République auprès du TGI de Reims, Matthieu Bourette, présente des objets donnés aux associations.
Le procureur de la République auprès du TGI de Reims, Matthieu Bourette, présente des objets donnés aux associations. © Nicole Fachet - France 3 Champagne-Ardenne
C'est une initiative pour le moins particulière. Le TGI de Reims a décidé "de s'engager dans une démarche innovante en direction des associations caritatives afin d'aider les plus démunis" a-t-on appris par communiqué.

Ainsi, des objets saisis lors d'affaires pénales ont été redistribués à des associations comme l'Armée du Salut, le Secours Catholique, les Restos du Cœur ou l'Association protestante d'entraide. Le texte précise qu'il s'agit de biens "définitivement confisqués, qui ne présentent qu’une très faible valeur vénale, mais peuvent encore présenter une valeur d’utilité certaine". Un moyen aussi pour le tribunal de faire de la place dans ses stocks.

Une partie des objets donnés par le tribunal de grande instance de Reims à des associations.
Une partie des objets donnés par le tribunal de grande instance de Reims à des associations. © Nicole Fachet - France 3 Champagne-Ardenne

Les objets donnés ne dépassent pas la valeur de 300 euros et n'ont pas servi à des crimes. Impossible donc, de se retrouver avec un objet ayant servi à un meurtre.

Des vêtements de sport, des vélos, de l'électroménager sont ainsi donnés. Certains objets plus insolites, comme cette cagoule, sera aussi redistribuée.

© Nicole Fachet - France 3 Champagne-Ardenne

 

Voir notre reportage

durée de la vidéo: 01 min 27
Reims : Le tribunal de grande instance donne des objets saisis aux plus démunis ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie justice société