• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le festival Aspirine, à Vitry-le-François en hommage à Mourad

© P. Mercier / France 3 Champagne-Ardenne
© P. Mercier / France 3 Champagne-Ardenne

En accord avec la famille de Mourad, la municipalité de Vitry-le-François a tout d'abord repoussé la manifestation. Prévu initialement, fin juin, le Festival Aspirine se tient ce samedi 15 septembre. Trois mois, jour pour jour, après l'assassinat de Mourad Chegrouche.
 

Par Isabelle Forboteaux

En hommage à Mourad.
Cette année la fête des mots et du partage autour de la langue française a une pensée toute particulière pour l'enfant du quartier mort le 15 juin dernier.
Assassiné par balle a proximité de la médiathèque François Mitterrand, près du parc Jean Moulin, Mourad Chegrouche était à l'aube de ses 36 ans. Son frère a aussi été blessé gravement ce soir là.
Mourad était de ceux que l'on appelle "les grands frères". Un éducateur, très proche des autres jeunes du quartier. Il se battait pour que tous puissent avoir un avenir.

Depuis 11 h ce samedi 15 septembre, les habitants du quartier Rome Saint-Charles de Vitry-le-François vivent ensemble ce Festival Aspirine autour de la jeunesse du quartier.
Stands, ateliers maquillage, pêche à la ligne, jeux de société géants, expositions : la 5e édition bat son plein rue du 11 novembre à la médiathèque François Mitterrand. Un événement qui devait avoir lieu fin juin, comme chaque année depuis 2014. Mais trop proche du drame, la municipalité avait décidé de le repousser.
Pour que la mort de Mourad ne soit pas vaine, sa famille, ses amis et les habitants du quartier Rome Saint-Charles de Vitry-le-François se réunissent et se réuniront encore pour stopper la violence. Ils veulent vivre tous ensemble sans haine et avec dignité.

La recette de la journée sera réinvestie pour les jeunes du quartier. Au service de cette population, comme l'était Mourad Chegrouche.
 
Hommage de Karima Chegrouche à son frère Mourad

 
Le festival Aspirine, à Vitry-le-François, en hommage à Mourad

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus