Cet article date de plus de 3 ans

Vitry-le-François : ils manifestent contre la fermeture du bloc opératoire

Le personnel du centre hospitalier de Vitry-le-François (Marne) organise ce samedi 22 avril une manifestation contre la fermeture imminente du service de chirurgie et du bloc opératoire. L'annonce a été faite par l'Agence Régionale de Santé.
© Sophie Béchir / France 3 Champagne-Ardenne
C’est une mauvaise nouvelle pour les syndicats de l'hôpital, deux ans seulement après la fermeture de la maternité.

Dans un communiqué, l’ARS (Agence Régionale de Santé) indique que « l'hôpital enregistre une baisse continue de l’activité chirurgicale (les séjours relevant de la chirurgie sont passés de 437 en hospitalisation complète à 320 entre 2015 et 2016 et de 364 à 286 pour l’activité ambulatoire ; les prévisions pour 2017 anticipent encore une diminution de 4,5% par rapport à 2016). » Elle ajoute que « cette évolution défavorable s’explique notamment par un fort taux de fuite de la population vers d’autres établissements plus importants. »

« Au-delà de l’évolution défavorable de l’activité, l’établissement fait face à des difficultés de recrutement médical et paramédical. Il est également confronté à la nécessité de remplacer une partie de l’équipement biomédical pour maintenir le niveau de qualité et de sécurité des soins, sans avoir les moyens de le financer compte tenu du niveau d’activité. »

« Enfin, l’établissement connaît des difficultés financières (déficit cumulé de 3,2 millions d’€ en 2016 et prévision de - 2,5 millions d’€ en 2017) malgré des réorganisations. »

Interview de Valérie Tirman, secrétaire générale CGT hôpital Vitry-le-François.

durée de la vidéo: 00 min 21
Valérie Tirman, secrétaire générale CGT hôpital Vitry-le-François. ©France 3 Champagne-Ardenne

Une réorganisation des soins

Une nouvelle offre de soins verra le jour à Vitry-le-François, avec la création d’un Centre soins-études au sein du Centre Hospitalier (établissement psychiatrique soins-études) de 60 lits portés par la Fondation Santé des Etudiants de France dans la région Grand Est.

De plus, un projet d’ouverture d’un plateau technique de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ets à l’étude. 20 lits supplémentaires serait installés. L’hôpital aurait donc une offre de 50 lits de Soins de Suite et de Réadaptation, à vocation polyvalente et gériatrique, ce qui en fera le centre de référence du bassin au sein du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Marne Haute-Marne Meuse

Un accompagnement du personnel hospitalier

Toujours selon le communiqué de l’ARS, « les professionnels, médicaux et non médicaux, concernés par cette opération de réorganisation bénéficieront d’un accompagnement individualisé, leur permettant de trouver une nouvelle affectation dans l’établissement voire réfléchir à une nouvelle évolution qu’ils souhaiteraient donner à leur carrière.
L’ARS accompagnera l’établissement sur le plan financier afin de mener à bien cette opération. »
© Sophie Béchir / France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société manifestation économie social