Coronavirus : maintenue, la 47e édition du Nancy Jazz Pulsations s’adapte au Covid-19

Concerts en plein air, port du masque obligatoire dans tous les espaces du festival, sont parmi les mesures prises cette année par les organisateurs du Nancy Jazz Pulsations (NJP) qui s’est ouvert le vendredi 3 octobre à Nancy. Détails avec Thibaud Rolland, directeur du festival.

En raison de la crise sanitaitre liée au Covid-19, les organisateurs de la 47e édition du Nancy Jazz Pulsations se voient contraints de réinventer l'organisation du célèbre festival de musique cette année.
En raison de la crise sanitaitre liée au Covid-19, les organisateurs de la 47e édition du Nancy Jazz Pulsations se voient contraints de réinventer l'organisation du célèbre festival de musique cette année. © Nancy Jazz Pulsations
Comme annoncé, la 47e édition du célèbre festival Nancy Jazz Pulsations s’est ouverte ce vendredi 3 octobre 2020 à Nancy. Covid-19 oblige, les organisateurs se voient contraints de réinventer l’organisation de ce grand festival de musique à la situation sanitaire actuelle pour présenter une "édition collector" à ses habitués.

« Port du masque obligatoire sur l’ensemble les sites du festival »

Joint par téléphone ce lundi 5 octobre, Thibaud Rolland, directeur du NJP, détaille les mesures qui prévalent durant le déroulement du festival. "Pour veiller à la sécurité de tous et respecter les mesures barrières, le port du masque est obligatoire sur l’ensemble des sites du festival", insiste le directeur. "Partout sur les sites", poursuit-il, "nous installons des bornes de gel hydroalcoolique pour que les spectateurs puissent se désinfecter les mains". "Dans les files d’attente devant les bars, les toilettes, etc. nous veillons à ce que les participants respectent les distances de sécurité d’au moins 1m".
 
Le port du masque est obligatoire sur l'ensemble des sites du festival Nancy Jazz Pulsations cette année.
Le port du masque est obligatoire sur l'ensemble des sites du festival Nancy Jazz Pulsations cette année. © Nancy Jazz Pulsations

 

"Avant le début d’un spectacle, on rappelle à chaque fois au public les gestes et comportements à adopter".

Thibaud Rolland - directeur du Nancy Jazz Pulsations

Pas de chapiteau ni de Magic Mirrors pour la 47e édition

En raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, les habitués du NJP seront privés cette année du chapiteau de la Pépinière, ou encore de l’incontournable Magic Mirrors. Pour cette édition de 2020, les organisateurs privilégient les événements en plein air.

"Cette année, on est plus souple dans l’accueil du public", fait remarquer Thibaud Rolland. "Les événements en plein air offrent plus de liberté de mouvement aux participants et cela permet aussi de diminuer le risque de transmission du virus durant les concerts", dit-il.

"Le festival n’est pas concerné par l’interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes"

La préfecture de la Meurthe-et-Moselle a, dans un arrêté du 29 septembre 2020, interdit "tout rassemblement festif de plus de 30 personnes en intérieur" et ce pour une "durée de 14 jours". Une décision qui, heureusement pour les organisateurs, ne concerne pas le festival.
"Tous les jours, nous recevons des appels des gens nous demandant s'ils peuvent venir assister aux concerts suite à cette décision de la préfecture. Nous leur répondons que le festival n'est pas concerné par cet arrêté", déclare Thibaud Rolland.

Contacté par notre rédaction, le service de communication de la préfecture confirme les déclarations du directeur et affirme que les restrictions concernent les fêtes privées : mariage, anniversaire...
 

Le budget divisé par deux

La crise économique due au Covid-19 a également des conséquences sur l’organisation du festival cette année. Faute de sponsors, les organisateurs ont dû revoir à la baisse le budget du festival. "A cause de la crise économique, nous avons moins de sponsors cette année, ce qui nous a obligé de diviser notre budget par deux", fait savoir le directeur. "Mais", dit-il, "nous avons pu compter sur le soutien de quelques collectivités et de l’Etat. Mais aussi sur des partenaires qui restent à nos côtés malgré la crise".

Une programmation chargée

Du 3 au 17 octobre les festivaliers auront droit à 70 concerts de différents styles de musique : disco, electro (house, techno), Hip-hop/rap, Jazz/Blues, Pop...
Des artistes comme André Manoukian, Mitch Tornade, Juan Camona, pour ne citer que ceux-là, seront présents sur scène pour offrir leur spectacle.
Les concerts sont programmés à la Manufacture qui en accueillera 6, la salle Poirel : 8, la Pépinière : 4, l'Autre Canal : 4, et la MJC Lillebonne qui en accueillera un seul.
Le festival se clôturera le samedi 17 octobre à l’Autre Canal avec des prestations de Charlotte Adigery, du groupe Voilaaa Sound System, San Salvador, etc.

Cliquez ici pour découvrir la programmation du NJP 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société njp - nancy jazz pulsations culture musique coronavirus/covid-19 société musique