Dylan Colin défend son titre de champion de France de boxe à Roland-Garros : "la ceinture est à moi et je compte la garder"

durée de la vidéo : 00h03mn10s
Sacré champion de France des mi-lourds cet été, le Toulois Dylan Colin va défendre sa ceinture ce samedi 9 décembre à Roland Garros. ©France 3 Lorraine

Invaincu depuis qu'il est passé pro en 2018, le Toulois défend sa ceinture samedi 9 décembre 2023 sur la terre battue de Roland-Garros ! Le temple du tennis se transforme en arène du noble art le temps d'une carte avec trois combattants français. Dylan Colin affrontera le Liévinois Gaëtan Ntambwe dans la catégorie des mi-lourds.

Il aurait pu aller chercher de la monnaie outre-Manche. Dylan Colin a préféré prendre son temps et asseoir sa domination dans l'hexagone. Le 5 août 2023, le Toulois est devenu champion de France des mi-lourds. Il bat Yannick N'Galeu par arrêt de l'arbitre au cinquième round : "je suis passé pro avec mon père en 2018 et le titre qu'on voulait, c'était celui-là. Je suis fier de l'avoir gagné pour lui, pour sa mémoire, et aussi pour moi. Maintenant la ceinture est à moi et je compte bien la garder".

Au micro de Yoann Rodier, celui qui est passé par la boxe française et le kick-boxing ne fait pas mystère de sa motivation : s'imposer dans sa catégorie pour ensuite passer à une étape supérieure. Claude Jacquot, son entraîneur, confirme : "il ne faut pas se brûler les ailes, d'abord défendre sa ceinture, progresser pas à pas. Les autres adversaires viendront ensuite naturellement". Dylan Colin arrivera invaincu samedi 9 décembre 2023 sur le court Philippe Chatrier, fort de ses treize victoires en professionnel. Face à lui se présente le nordiste Gaëtan Ntambwe, déjà titré dans la catégorie chez les amateurs.

Dans les pas d'un autre Toulois

À 29 ans, Dylan doit prouver que son passage à la boxe anglaise était le bon choix, après deux titres de champion du monde en savate (2015 et 2017) et une ceinture en kick-boxing WKN en 2018. Et après ? Peut-être s'inscrire dans les pas de son oncle René Jacquot, champion du monde super-welter en 1989 après une victoire homérique face à Donald Curry, champion WBC et ancien champion unifié des welters.

À Toul, la boxe vit toujours, même si le noble art ne dispose pas d'un équipement digne de ce nom. Dylan Colin, comme les autres boxeurs de sa team, doit monter et démonter le ring à chaque entraînement !