"Ils vont détruire un site naturel protégé", s'alarment les opposants au projet d'extension de cette carrière

Le Collectif pour la protection du plateau Sainte-Barbe manifeste vendredi 7 juin 2024 à Neuves-Maisons. Il dénonce le projet d'extension de la carrière de Bainville-sur-Madon, entraînant la destruction d'une pelouse calcaire.

Le Collectif citoyen pour la protection du plateau Sainte-Barbe organise vendredi 7 juin 2024, une manifestation à Neuves-Maisons (Meurthe-et-Moselle) afin de protester contre le projet d'extension de la carrière de Bainville-sur-Madon exploitée par COGESUD (Colas Est).

L'industriel spécialisé dans l'exploitation des matériaux de construction souhaite étendre la surface d'exploitation concédée de quatorze hectares sur une durée de trente ans. Le collectif dénonce la destruction d'une pelouse calcaire qui abrite une importante richesse faunistique et floristique.

Nuisances pour l'environnement et les riverains

René Denille, opposant au projet, explique : "le site est dans le périmètre de l'espace naturel sensible. On y trouve des espèces protégées comme le crapaud sonneur à ventre jaune, des hirondelles et des orchidées." 

Le collectif s'inquiète aussi des nuisances environnementales pour la population : tirs de mine, poussière, circulation de camions et risques de pollution de la ressource en eau potable. 

Reconstituer les sols dégradés

Contacté, l'exploitant a répondu par un communiqué de presse. Il déclare avoir bien pris connaissance de l’argumentaire développé par les opposants au projet dans le cadre de l’enquête publique : " les enjeux qui sont évoqués sont connus et pris très au sérieux dans le cadre de nos activités quotidienne et historique sur cette carrière. Ces éléments sont analysés dans le dossier de demande d’autorisation environnementale que nous avons déposé auprès de l’administration en charge de son instruction".

Colas précise qu'elle a fait intervenir, en 2023, Microhumus, une entreprise née d'un transfert de technologie de l'Université de Lorraine. Elle est spécialisée dans la réhabilitation de sols dégradés et pollués. Des anciennes zones exploitées par le carrier à Bainville-sur-Madon ont ainsi été rendues à la nature.

Le projet d'extension a fait l'objet d'une enquête publique qui s'achève ce 7 juin 2024, date symbolique choisie par le collectif pour appeler à une manifestation à Neuves-Maisons (Meurthe-et-Moselle), devant le siège de la Communauté de communes Moselle et Madon. Elle s'est voulue festive avec sifflets et déguisements de crapauds. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité