INSOLITE. 2 millions de téléchargements aux USA pour ce jeu musical made in France

C'est un site gratuit qui a vu passer plus de 80 millions d’utilisateurs depuis sa création en 2009. L’application Incredibox, devenue payante, a maintenant été téléchargée près de deux millions de fois. L’un de ses trois créateurs, Paul Malburet, vit à Nancy en Lorraine. (Republication d'un article du 18/02/23)

Si vous ne connaissez pas encore Incredibox, alors vous ne faites pas encore partie des deux millions d'abonnés à cette application. Il faut dire que 50 % d'entre eux sont américains. Pourtant, c'est en France qu'est né ce jeu de création musicale. Paul Malburet, musicien de l'histoire et cocréateur d'Incredibox, vit à Nancy. Il nous explique : " C'est une application musicale qui permet de créer une musique très facilement, de manière ludique, avec une ribambelle de personnages qui sont des beatboxers. Vous êtes le chef d'orchestre même si vous n'avez aucune connaissance musicale."

Le jeu permet d'habiller les personnages, de leur donner un style, puis de leur attribuer un son qu'ils vont jouer en boucle. À partir de là, vous êtes le maître du jeu. Vous pouvez composer avec la banque de sons. Et surprise, quoi que vous fassiez, cela sonne. C'est la bonne idée d'Incredibox. " Tout est prévu pour que toutes les combinaisons fonctionnent." Cela n'empêche pas la créativité puisqu'une fois lancé, vous pouvez interagir avec les personnages, les stopper, les relancer, les inverser. Le jeu est addictif et les utilisateurs du monde entier rivalisent d'idées et postent leurs créations sur les réseaux sociaux.

La voix et le visage d'Incredibox

Paul Malburet est le musicien de la bande, mais aussi le visage des personnages. " C'est une caricature de moi à l'époque. Depuis, j'ai changé de coupe de cheveux. L'idée était de faire une sorte d'avatar pour avoir un personnage un peu iconique." Pour la partie musique, il travaille dans son studio, à Nancy. Paul Malburet insiste : " c'est un travail d'équipe. On va définir ensemble un thème : hip-hop par exemple ou électro. Ensuite, en fonction des thèmes, je travaille avec mes instruments pour trouver les bons sons.

Je les refais avec ma voix a cappella au départ. Ensuite, ils peuvent être associés à des sons de synthés. Le principe du beatbox est d'imiter le son de l'instrument avec sa bouche. Une fois que j'ai créé la composition, le but est d'avoir 20 sons qui fonctionnent ensemble. Sur l'application, on peut superposer sept sons. Ils doivent matcher quelle que soit la combinaison." Et puisque l'on parle d'équipe, Romain Delambily a en charge la partie illustration graphique du jeu. Allan Durand est le chef développeur.

84 millions d'utilisateurs 

Au départ de l'histoire, il y a trois copains. Romain Delambily, Allan Durand Paul Malburet. " C'est vraiment un conte de fées, parce que c'est une histoire de potes. On s'amusait. On faisait cela pour notre plaisir." En 2006, à peine diplômés de l'École d'art et Design de Saint-Étienne, ils ont créé ensemble un jeu musical. Ils sont alors totalement autodidactes pour ce qui est du domaine du jeu musical en ligne, Allan, Romain et Paul passent leur temps libre à imaginer et même à concevoir le code de qui va devenir la plateforme Incredibox. En 2009, le projet prend la forme d'une page web en Flash. L'équipe l'envoie à une poignée de copains. Le " bouche-à-oreille et le partage font le reste". Rapidement, Incredibox remporte son tout 1er prix : un FWA (Favorite Website Award), qui propulse le site. " En 2011, on crée une structure, " So Far So Good", un studio spécialisé dans la conception web, graphique et sonore. On essuie quelques difficultés au moment de développer l'application. " Mais, finalement, la première version pour mobile sort en 2016. Aujourd’hui, le site compte 84 millions d’utilisateurs pour la version gratuite en ligne depuis 2009 et 2 millions d’abonnés à l’application mobile ou tablette.

Un outil pédagogique pour les écoles à travers le monde

Contre toute attente, Incredibox est utilisé aussi dans les écoles dès 2016. Des professeurs du monde entier se sont mis à utiliser l'application à des fins pédagogiques. Les enfants l'utilisent pour apprendre les bases de la création musicale. " On a créé récemment une version dédiée aux écoles parce que c'était compliqué pour elles d'utiliser une seule application pour tous les élèves. Le site internet ne permettait pas la même jouabilité." Désormais, les écoles qui en font la demande, ont une version spécifique qui peut se partager.

Au-delà des écoles, les fans de l'application ne cessent de surprendre les créateurs du jeu musical. " Je pense à plusieurs vidéos dans lesquelles des fans ont décidé de refaire les personnages d'Incredibox, mais en vrai. Ils se sont grimés avec des casquettes, des tubas, des cravates, tous les accessoires que l'on trouve dans notre jeu. Ils ont rejoué l'application et se sont filmés. Le résultat est bluffant. Je trouve cela génial. Je me suis dit, ils se sont approprié le projet. Ils se sont amusés avec et ils en ont fait autre chose. C'est génial."

Incredibox existe depuis 14 ans déjà. D'abord, un site internet gratuit et qui l'est toujours. Il a ensuite évolué vers une application payante qui, elle, propose plus de styles de musique, plus de personnages et plus d'options pour poster ses créations. Prochaine étape, la "version 9" qui devrait sortir dans quelques jours.