La police ouvre le feu sur un homme armé, le suspect légèrement blessé par des éclats de verre

Un policier a ouvert le feu sur un homme armé et menaçant, ce samedi 8 juin 2024, à Nancy. La police intervenait après un différent sur fond d'alcool entre deux personnes. Le suspect n'a pas été atteint par le tir, mais il a été légèrement blessé par des éclats de verre. Il a été interpellé et placé en garde à vue.

La soirée de ce samedi 8 juin 2024 aurait pu avoir des conséquences bien plus graves à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Selon nos informations, vers 20h45, la police intervient dans un immeuble de la rue de l'Abbé Grégoire, après avoir été appelée par une résidente d'un appartement qui se dit menacée de mort par un homme qu'elle connait. 

Un différent sur fond d'alcool est à l'origine de l'intervention. Un équipage de police secours est donc dépêché sur place, rejoint par une équipe de la brigade anti-criminalité (bac). À leur arrivée, les policiers constatent qu'un homme se présente sur le palier de l'appartement armé d'une carabine. 

Une personne placée en garde à vue

Menaçant de mort les fonctionnaires et ne répondant pas aux sommations, la police a ouvert le feu, sans atteindre le suspect. Mais l'homme a tout de même été légèrement blessé, par des éclats de verre, car la balle est allée se loger dans une porte vitrée. L'homme s'est ensuite retranché dans l'appartement, avant de se rendre un peu plus tard dans la soirée.

Sur les réseaux sociaux, le syndicat Alliance police nationale 54 "apporte tout son soutien" au policier "de la brigade de nuit qui a ouvert le feu [...] pour sauver sa propre vie".  L'homme a été interpellé et placé en garde à vue. Il doit être entendu par les enquêteurs ce dimanche. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité