Cet article date de plus de 3 ans

#LSP2017 : une première journée multiculturelle et multicolore au livre sur la Place

Ce vendredi 8 septembre 2017 s'est ouverte la 39e édition du livre sur la Place, premier salon national de la rentrée Littéraire. Une journée marquée par l'annonce de la mort de Pierre Bergé mais également par les premières rencontres entre petits et grands lecteurs avec les auteurs.
Le vendredi c'est la journée de la jeunesse au Livre sur la Place.
Le vendredi c'est la journée de la jeunesse au Livre sur la Place. © Sophie Gueffier. France 3 Lorraine.

C'est une journée toute en couleurs qu'a connu le Livre sur la Place ce vendredi 8 septembre.
Des couleurs tristes et des couleurs gaies, à l'image de la Littérature et de son foisonnement, si loin de l'uniformité dans laquelle voudraient l'encorseter certains...

Gris pâle

Le ciel a semblé un moment ce matin se mettre au diapason de la tristesse des gens de Lettres qui pleuraient l'annonce de la disparition de Pierre Bergé. Jack Lang n'était pas le moins ému et Françoise Rossinot a rendu hommage à l'homme aux multiples indignations. 
Piere Bergé, un homme d'indignations ©France 3 Lorraine

Bleu Blanc Rouge

La couleur du ruban coupé par le président de l'édition 2017, le romancier Jean-Christophe Rufin de l'Académie Française, avec à ses côtés présents, élus et invités mais aussi les membres de l'Autre Académie, celle des Goncourt, les enfants chéris de Nancy et de ses amoureux des Livres.

A la mi-journée se déroulait la traditionnelle promenade inaugurale sous le chapiteau de la Place de la Carrière. L'occasion d'y croiser les très nombreux enfants et adolescents participant activement à cette journée qui leur est traditionnellement réservée.

Les enfants : premiers visiteurs du livre sur la Place ©France 3 Lorraine

Blanche 

La couleur de la lumière, celle de l'espoir, celle qui met a bas tyran et tyrannies.

Un message délivré à l'endroit de ceux tels les islamistes ou encore la Turquie, emprisonne et martyrise les journalistes et tous ceux qui porte une légitime liberté d'expression. Ce qu'a rappelé Kamel Daoud, qui s'est vu remettre pour Mes Indépendances, le 16e prix Livres et Droits de l'Homme ce vendredi dans des Grands Salons pleins à craquer en l'Hôtel de ville de Nancy.

Un prix dédié par le jury à l'auteure turque Asli Erdogan.
 

© Sophie Gueffier. France 3 Lorraine

Rouge

C'est la couleur de France Inter qui a fait se plier de rire le public en l'Opéra de Nancy en fin d'après-midi.
L'équipe de Charline Vanhoenacker, n'a pas résisté, entre autres, avec ses chroniqueurs, au plaisir de rallumer la guerre pichrocholine entre Metz et Nancy à l'occasion de son direct de Par Jupiter ! son émission phare à ré-écouter ici.
 

L'équipe de Par Jupiter !
L'équipe de Par Jupiter ! © Sophie Gueffier. France 3 Lorraine

Rose​

Comme la pourpre des joues de la jeune romancière Alice Zeniter, lauréate du prix des libraires de Nancy - Le Point pour son roman "L'art de perdre", publié chez Flammarion.

Remise du prix des libraires de Nancy- Le Point à Alice Zeniter - L'Art de perdre ©France 3 Lorraine

Vert

La couleur de l'espérance, celle qu'ont les libraires de Nancy de réussir à partager avec les dizaines de milliers de visiteurs attendus ce week-end, leur amour des livres et des auteurs.
Car ils y ont mis du leur, ces libraires de la cité ducale, réunis au sein de Lire à Nancy, pour une nouvelle fois présenter un formidable plateau de 600 auteurs, dans les styles les plus éclectiques.

Venez, on vous attend !

c'est le message de leur présidente Astrid Canada :

Le Livre sur la Place : le bonheur des libraires ©Jean-Christophe Dupuis-Rémond

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture livres le livre sur la place