Mur effondré de l'école d'architecture de Nancy : les cours ont repris, délocalisés

© FTV
© FTV

Dès le lendemain du sinistre qui a touché l'école d'architecture de Nancy le 22 mai 2017, les enseignements ont pu être délocalisés notamment à l'École européenne d'ingénieurs en génie des matériaux (EEIGM).
Après une journée d'attente, les étudiants ont pu reprendre leurs études.

Par France 3 Lorraine

Des communiqués de l'école d'architecture de Nancy et du ministère de la Culture, ministère de tutelle de l'école, ont permis de faire un état de lieu de la poursuite de l'enseignement des élèves architectes de Nancy ce mardi 30 mai 2017, quelques jours seulement après l'effondrement d'un pan de mur du bâtiment nancéien le 22 mai dernier.


C'est l'École européenne d'ingénieurs en génie des matériaux de Nancy, établissement de l'Université de Lorraine, située à deux minutes à pied de l'école d'architecture qui a permis, par la mise à disposition de ses locaux, de "sauver" la fin d'année des élèves-architectes.


Ce qui a permis à la direction de l'école d'architecture d'annoncer,qu'en partenariat avec "l'Université de Lorraine et de ses écoles, de la Métropole et ses musées, d'associations,"

les étudiants et leurs enseignants ont pu (...) reprendre leurs activités après seulement une journée d’attente.
 

Travaux de sécurité

Récemment labellisé patrimoine du XXe siècle, le bâtiment de l'école d'architecture a été construit en 1995 par l'architecte Suisse Livio Vacchini (décédé en 2007).

Dans la foulée de l'effondrement une expertise a été diligentée. Les premières conclusions seront présentées "dans le courant de la semaine prochaine."

Le directeur, Lorenzo Diez, a souligné lundi 29 mai, les "soutien et solidarité à l’école et plus largement à la filière de l’architecture et de la construction" par les élus et les collectivités : ville de Nancy, préfecture, DRAC, conseil départemental et entreprises.

Il a précisé que l'école a mis "en place les dispositifs nécessaires afin que les étudiants terminent sereinement leur année universitaire et puissent passer leurs diplômes dans les meilleures conditions."

Par ailleurs, "les deux laboratoires de l'école (MAP-CRAI et LHAC) devraient retrouver rapidement les moyens de poursuivre leurs recherches."

Le périmètre de sécurité autour de l'édifice et la mise en sécurité du site lui-même ont été mis en place très rapidement et les travaux ont commencé lundi 29 mai dans l'après-midi.



A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus