Invasion de punaises de lit, “c’est du jamais vu en Lorraine"

Un foyer sur dix a été touché par les punaises de lit sur les cinq dernières années. Ces petits nuisibles sont partout en Lorraine. Les sociétés de désinsectisation voient la demande exploser.

Ces petits insectes nuisibles peuvent rendre votre maison ou votre appartement inhabitable en quelques jours à peine. Selon une étude inédite de l'Anses, 11% des ménages français ont été infestés par des punaises de lit entre 2017 et 2022. En Lorraine, comme partout en France, toutes les zones géographiques et les milieux sociaux sont impactés.

Boom d’interventions chez les désinsectiseurs

Valise, sac à main, vêtements, les punaises de lit se faufilent dans votre logement en voyageant sur vous ou sur vos affaires. Dans cette entreprise spécialisée, on lutte quotidiennement contre les punaises de lit et toutes sortes de nuisibles. “Cela concerne aussi bien les particuliers, de retour de voyage ou de soirée, que les professionnels, dans l'hôtellerie, les cités universitaires ou les associations, par exemple”, décrit David Oliveira-Teixeira, responsable de secteur en Lorraine pour DKM Experts.

C’est simple, plus il y a de trafic, plus il y a de punaises de lit

David Oliveira-Teixeira, responsable secteur Lorraine pour DKM Experts

Du “jamais vu en Lorraine”, selon ce spécialiste. Depuis plusieurs années, l’expert en désinsectisation, dératisation et dépigeonnage constate une augmentation significative de la demande. “Le problème est national, c’est pareil partout. C’est simple, plus il y a de trafic, plus il y a de punaises de lit. Depuis la fin des confinements, les gens se déplacent et voyagent encore plus qu’avant”, explique David Oliveira-Teixeira.

Il faut inspecter les matelas et les textiles, mais également regarder derrière les tableaux accrochés au mur ou les plinthes

David Oliveira-Teixeira, responsable secteur Lorraine pour DKM Experts

Sept millimètres environ une fois adulte, soit la taille d’un pépin de pomme, la punaise de lit se cache partout. “Il faut inspecter les matelas et les textiles, mais également regarder derrière les tableaux accrochés au mur ou les plinthes. Attention, aussi, dans les transports en commun et à l’hôtel, par exemple, faire une inspection du couchage”, prévient le responsable de secteur en Lorraine pour DKM Experts.

Quelles solutions ?

Si la prévention est très compliquée, mieux vaut s’y prendre au plus tôt. “Nous avons des appareils de détection très efficaces. Il faut ensuite procéder au nettoyage mécanique par aspiration des zones infestées et siliconer les plinthes et le seuil de la porte d’entrée. Plus on s’y prend tard, plus c’est cher. Si le taux d’infestation est très important et non maîtrisé, il faut parfois congeler les textiles ou les soumettre à la chaleur en lavant à 60 ou au sèche-linge en programme chaud, selon la matière du textile”, conclut David Oliveira-Teixeira.

Les professionnels peuvent également souscrire à des contrats d’hygiène auprès des sociétés de désinsectisation, pour un suivi régulier.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité