Nancy : l'arrêté préfectoral interdisant les manifestations en centre-ville suspendu par le tribunal administratif

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Boisson
Avec son arrêté, le préfet voulait préserver la tranquillité des commerçants en centre-ville pendant les fêtes de fin d'année.
Avec son arrêté, le préfet voulait préserver la tranquillité des commerçants en centre-ville pendant les fêtes de fin d'année. © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France Télévisions

La députée LFI Caroline Fiat l'annonce sur Twitter. Les manifestations ne sont, pour l'instant, plus interdites dans le centre-ville de Nancy pendant les fêtes de la Saint-Nicolas, contrairement à la volonté du préfet de Meurthe-et-Moselle, qui avait déposé un arrêté le 16 novembre dernier.

C'est un revers pour la préfecture de Meurthe-et-Moselle qui souhaitait éloigner les manifestants du centre-ville de Nancy pendant les fêtes de fin d'année par peur de débordements. Le tribunal administratif de Nancy vient en effet de suspendre, ce vendredi 26 novembre 2021, l'arrêté préfectoral pris le 16 novembre dernier. Il a été considéré que rien ne justifiait une interdiction générale et absolue de manifester pendant 45 jours dans le centre-ville de Nancy. Le tribunal a mis en avant la liberté d'expression, d'opinion et de réunion : 

"Cette interdiction ne fait aucune distinction en fonction de la nature et de l'objet des manifestations (...) et revêt ainsi un caractère général et absolu (...) elle ne peut être regardée comme une mesure nécessaire et adaptée".

L'argument de la préservation de l'activité des commerçant a également été balayé par le tribunal : "l'importance économique que les fêtes de la Saint-Nicolas représentent pour les commerces de centre-ville de Nancy ne saurait à elle seule justifier une interdiction de principe de manifester".

Première à s'en réjouir, Caroline Fiat, la députée LFI qui avait saisi, avec le collectif  Nous Toutes 54 et d'autres organisations, le tribunal administratif a twitté sa satisfaction.
La marche contre les violences sexistes et sexuelles prévue samedi 27 novembre, est donc maintenue.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.