Nancy : l’orgue de la cathédrale en rénovation, "c’est un instrument historique et patrimonial"

Publié le

Le démontage de l’orgue de la cathédrale de Nancy a débuté il y a deux semaines. La rénovation va durer jusqu’en 2024. Rencontre avec Johann Vexo, organiste du lieu de culte.

La cathédrale Notre-Dame de-l’Annonciation se prive temporairement de son instrument de musique. La restauration de l’orgue Cavaillé-Coll a débuté le 3 janvier 2022. Les travaux vont durer jusqu’en 2024.

"C’est un instrument historique et patrimonial. Il a montré des signes de fragilité depuis plusieurs années, malgré les rénovations il y a cinquante ans ou en 2012. Il a été rénové complètement en 1861. L’orgue a vraiment besoin d’un rafraîchissement", détaille Johann Vexo, organiste du lieu de culte. Depuis 2009, il est titulaire de l’instrument.

Une quinzaine de spécialistes sont présents sur le chantier. Ils sont issus de trois entreprises différentes, basées dans les départements de la Corrèze, du Haut-Rhin et du Rhône. Le coût de l’opération est estimé à 1,4 million d’euros.

Un travail de longue haleine

"En novembre 2021, un échafaudage de 50 tonnes a été posé devant la tribune de l’orgue", explique Johann Vexo, 43 ans. Au total, 4.200 tuyaux ont été démontés. "Certains mesurent jusqu’à 11 mètres de haut. Tous les tuyaux sont partis vers les ateliers de restauration. Les ouvriers retirent maintenant les pièces internes, tout ce qui est mécanique".

D’autres éléments fileront également vers les ateliers de restauration jusqu’à la fin du mois de février. Seul le buffet va rester sur place pour être restauré. Pour Johann Vexo, "aucun retard n’est prévu. Nous ne sommes pas à l’abri de mauvaises surprises, mais cela avance bien. Les ouvriers avaient prévu trois mois pour le démontage. Au final, il va se faire en un mois et demi".

Le but est de revenir à l’état sonore du milieu du XIXème siècle.

Johann Vexo, organiste à la cathédrale de Nancy.

"Il va y avoir ensuite une phase de restauration de tous les éléments. Nous allons accueillir notamment 1.500 nouveaux tuyaux. Le but est de revenir à l’état sonore du milieu du XIXème siècle", affirme Johann Vexo. "Les pièces vont être ramenées. Il faut compter au moins six mois pour les monter. À la fin, il va falloir les accorder entre elles".

Perpétuer l’histoire

L’orgue de la cathédrale de Nancy a été construit par Nicolas Dupont entre 1756 et 1763. L’appareil a connu plusieurs modifications au cours du XIXème siècle. "L’objectif est d’avoir une cathédrale totalement rénovée, remise au goût du jour", assure Johann Vexo. "La fermeture de l’établissement n’est pas prévue. Par exemple, l’échafaudage repose sur quatre piliers. Nous pouvons parfaitement passer en dessous, dans les deux sens".

Les services de la cathédrale restaurent en parallèle les parements intérieurs de l’édifice. La nef et les voûtes vont être rénovées. "L’orgue et la cathédrale ont une place privilégiée à Nancy. Quand il y a des concerts, nous voyons qu’il y a beaucoup de monde qui vient", ajoute Johann Vexo.

La restauration est inscrite dans le Plan France Relance du gouvernement. Le but est de "maintenir un réseau de services culturels, de développer l’offre culturelle auprès des jeunes et de préserver notre patrimoine". Les travaux sont supervisés par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Grand Est. Le groupe est chargé de conduire la politique culturelle de l’État dans la région et les départements.