Nancy: les laboratoires d'analyses médicales en grève cette semaine chaque après-midi

Les laboratoires d'analyses médicales sont fermés les après-midis, du lundi 23 septembre au mardi 1er octobre. Les personnels sont en grève pour protester contre la baisse des tarifs, imposée par l'Assurance maladie. Les laborantins lorrains sont inquiets pour l'avenir de leur métier.
Les personnels des laboratoires d'analyses médicales sont en grève du 23 septembre au 1er octobre 2019.
Les personnels des laboratoires d'analyses médicales sont en grève du 23 septembre au 1er octobre 2019. © Bruno Courtaux/ France 3 Lorraine
Un mouvement de grève perturbe les horaires d'ouverture des laboratoires d'analyses médicales cette semaine.
L'ensemble des syndicats de biologistes a appelé à fermer les services tous les après-midis, du 23 septembre au 1er octobre 2019, en Lorraine comme dans toute la France.
Ils protestent contre le plan triennal de l'Assurance maladie, qui prévoit 170 millions d'euros d'économies dès 2020, et environ 122 millions d'euros sur 2021 et 2022. Cette demande est incompréhensible pour les syndicats.

On est très inquiets sur l'avenir de notre métier. on n'aura plus la possibilité de prendre en charge nos patients.
- Docteur Christophe Baillet, représentant du syndicat des biologistes Grand-Est

Des laboratoires pourraient fermer

Les baisses de moyens pourraient avoir un impact sur la proximité des laboratoires.
La fermeture de plusieurs établissements, installés au plus près des patients, serait à craindre. Faute de revenus suffisants, certains labos ne pourront plus investir suffisamment.
"Les examens sont de plus en plus sophistiqués et demandent du matériel de plus en plus performant", explique le docteur Christophe Baillet. "Il y a des avancées extraordinaires qui sont faites, notamment en génétique et en biologie moléculaire, qui nécessitent des moyens, et on veut nous réduire ces moyens."
Et cela va influencer la rapidité des résultats.
Si le laboratoire n'a pas le matériel nécessaire pour une analyse, l'échantillon doit être envoyé à un autre établissement. Le délai de réponse est allongé pour le patient.

Là où on peut faire une analyse en une semaine. Demain, il faudra 3 à 4 semaines pour avoir des résultats.
- Docteur Christophe Baillet

"Pour certains traitements, notamment pour le cancer, ça peut être une perte de chance pour le patient", alerte Christophe Baillet.

Une pétition en ligne

D'après les syndicats, les examens sont prescrits chaque année pour 30 millions de personnes, soit la moitié de la population française.
Ils participent à 70% des diagnostics. Les dépenses de biologie médicale représentent 1,8% des dépenses de l’Assurance maladie.

Une pétition est disponible en ligne pour défendre les laboratoires de proximité. Elle avait recueilli 25.500 signatures lundi 23 septembre à 19h.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société finances économie grève social