Enlèvement de Mia : cinq hommes mis en examen, la petite fille et sa mère retrouvées en Suisse

Cinq hommes ont été mis en examen pour "enlèvement en bande organisée d'une mineure de 15 ans" et "association de malfaiteurs". Mia et sa mère ont été retrouvées en Suisse, dimanche 18 avril en fin de matinée. La fillette est en bonne santé. Sa mère a été placée en garde à vue.

Le procureur François Pérain et la section de recherche de la gendarmerie de Nancy pendant la conférence de presse dimanche 17 avril.
La petite fille Mia a été retrouvée dans un squat du canton de Vaud en Suisse.
Le procureur François Pérain et la section de recherche de la gendarmerie de Nancy pendant la conférence de presse dimanche 17 avril. La petite fille Mia a été retrouvée dans un squat du canton de Vaud en Suisse. © Yves Quéméner, France télévisions

Cinq hommes ont été mis en examen pour "enlèvement en bande organisée d'une mineure de 15 ans" et "association de malfaiteurs", a annoncé le procureur de la République de Nancy, dimanche 18 avril dans la soirée. Quatre ont été placés en détention provisoire.

En fin de matinée, dimanche 18 avril 2021, Mia et sa mère ont été retrouvées dans un squat de la commune de Sainte-Croix, canton de Vaud en Suisse."Cette découverte est l’aboutissement des investigations menées à la demande du parquet de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) de Nancy par la police fédérale helvétique et la police cantonale de Vaud", explique François Perain, procureur de la république. 

Mia âgée de 8 ans et Lola Montemaggi, 28 ans, ont été localisées vers 10h45 dans une usine désaffectée. Et il précise : "Les investigations ont permis de déterminer que Lola Montemaggi avait passé une première nuit en Suisse dans un hôtel à Estavyer-le-Lac (canton de Fribourg) avant d'être hébergée par une femme à Neufchatel". 

Elle est en bonne santé.

François Pérain, procureur

Plus deux cents gendarmes sont intervenus dans le cadre de cette enquête menée depuis le 13 avril 2021. "Je salue également l’engagement de la Section de recherche de Nancy et des unités du groupement de gendarmerie des Vosges", ajoute François Pérain.

Lola Montemaggi, la mère de l'enfant va revenir en France. Un mandat d'arrêt européen sera délivré très rapidement.

François Pérain, procureur

L'enlèvement de Mia a été "conçu comme une opération militaire", selon le procureur. "Ils avaient baptisé leur action, "opération Lima", précise-t-il lors d'une conférence de presse dimanche dans l'après-midi.

Cinq suspects ont été mis en examen 

Quatre d'entre eux, âgés de 23 à 60 ans et sans antécédents judiciaires, ont été arrêtés mercredi et jeudi à Paris, en Seine-et-Marne, aux Lilas (Seine-Saint-Denis) ainsi qu'en Lorraine, en Meurthe-et-Moselle. François Pérain confirme l'interpellation et le placement en garde à vue d'une cinquième personne vendredi dernier. "Cette personne n'a pas participé à l'expédition, mais a reconnu avoir participé à la préparation de l'enlèvement". Elle a été présentée devant le juge d’instruction dimanche 18 avril dans la matinée.

Les cinq hommes ont été mis en examen pour "enlèvement en bande organisée d'une mineure de 15 ans" et "association de malfaiteurs". Seul le surnommé "Janot" a été placé sous contrôle judiciaire.

"Ils avaient baptisé leur action, "opération Lima", dit François Pérain lors d'une conférence de presse à Nancy.
"Ils avaient baptisé leur action, "opération Lima", dit François Pérain lors d'une conférence de presse à Nancy. © Yves Quéméner, France télévisions

Mia, 8 ans, avait été enlevée sans violences mardi 13 avril par trois hommes. Elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle aux Poulières, un village  des Vosges, situé à une trentaine de kilomètres d'Epinal.

Le procureur de Nancy a indiqué que Mia serait de nouveau placée chez sa grand-mère. Elle a été désignée au mois de  janvier tiers de confiance par la justice.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société police sécurité