Nancy : vous aussi, devenez jardiniers bénévoles au jardin botanique

Pour la première fois, le jardin botanique du Grand Nancy fait appel aux jardiniers amateurs et bénévoles. Pendant deux semaines, à partir de ce lundi 22 juin, les particuliers peuvent prêter "main forte" aux équipes professionnelles.

 

Le Jardin botanique du Grand Nancy et de l'Université de Lorraine, en ce mois de juin 2020
Le Jardin botanique du Grand Nancy et de l'Université de Lorraine, en ce mois de juin 2020 © Karim Benkhelifa pour France Télévisions

Que diriez-vous si on vous propose de devenir jardinier bénévole au jardin botanique du Grand Nancy?  À partir de lundi 22 juin 2020 et pour deux semaines, le jardin botanique à Villers-lès-Nancy va accueillir des jardiniers amateurs et bénévoles qui se sont inscrits sur internet pour donner un coup de main aux jardiniers-botanistes professionnels.

L’idée a germé au déconfinement. Toutes les activités du jardin botanique ont été diminuées au strict nécessaire pendant presque trois mois. D’habitude 25 personnes, des agents, des apprentis, des saisonniers, travaillent ici quotidiennement. Avec le confinement les équipes ont été réduite par trois. Le maintien en vie des collections les plus fragiles était la priorité.

cause de la crise sanitaire on était en équipe réduite à une période où nous sommes en pic d’activité", nous explique Karim Benkhelifa, responsable du parc et des collections en plein air. "On a fait une croix sur les semis ou le repiquage, certaines plates-bandes seront vides cette année. Aujourd’hui, les massifs sont pas mal envahis. Les mauvaises herbes vont concurrencer les espèces conservées ici."

Si l’on n’intervient pas, on risque de perdre des plantes.

Karim Benkhelif

Couper les fleurs fanées pour ne pas épuiser les plantes, serra une des tâches confiées aux bénévoles.
Couper les fleurs fanées pour ne pas épuiser les plantes, serra une des tâches confiées aux bénévoles. © Karim Benkhelifa pour France Télévisions

Le jardin botanique du Grand Nancy accueille 140.000 visiteurs par an. Couper les fleurs fanées, désherber, tailler nettoyer, les équipes techniques ont besoin de l’aide pour redonner aux collections toute leur splendeur. Ainsi, une inscription en ligne a été ouverte pour les bénévoles. Pendant deux semaines du lundi au vendredi, de 9h15 à 11h45, des particuliers vont rejoindre les équipes sur place.

"Nous allons accueillir une dizaine de bénévoles par jour et nous les diviserons en petit groupe de 3 personnes,  avec un responsable de secteur du jardin",  précise Karim Benkhelifa, responsable du parc. "Certaines personnes se sont inscrites pour venir tous les jours, d’autres vont participer juste deux ou trois fois sur les deux semaines."

Désherbage et conseils

Transplantoirs, seaux, binettes, les bénévoles ramènent leurs propres outils. Un prêt sur place est également envisagé. Les travaux de désherbage dans six secteurs différents sont les plus urgents. La roseraie, les collections d’iris, de dahlia, de lilas ou le jardin d’évolution, les jardiniers bénévoles vont tourner. À la fin de chaque matinée, une visite privilégiée, des conseils et des astuces leur seront accordés par les jardiniers-botanistes. 

C’est une opération "succès" au niveau des inscriptions. Les 100 créneaux horaires proposés ont été pris en quelques jours par les bénévoles. Si cette initiative fonctionne bien sur le terrain, l’opération pourrait être renouvelée. 

Le jardin botanique a rouvert ses portes au public le 30 mai dernier. En revanche, les serres restent toujours fermées car les mesures sanitaires de distanciation sont difficiles à appliquer.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardins nature jardinage
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter