Cet article date de plus de 6 ans

Rama Yade déboutée : "l'honneur du Parti radical est lavé" pour Laurent Hénart

Le maire de Nancy et président du Parti radical (PR) Laurent Hénart a estimé, mercredi 20 mai 2015, que l'honneur de son parti était "lavé" après la décision du TGI de Paris mardi de déclarer irrecevable la demande de sa rivale malheureuse Rama Yade d'annuler l'élection à la présidence de juin 2014.
Le jugement rendu par le TGI de Paris la veille "lave ainsi l'honneur du parti", écrit Laurent Hénart dans un courrier envoyé à tous les adhérents.

Rama Yade avait mis en avant "des fraudes massives et organisées" à l'appui de son recours judiciaire en septembre dernier. Elle avait dénoncé "l'illégitimité" de M. Hénart élu président par 61% des voix contre 39% pour succéder à Jean-Louis Borloo à la tête du parti.

"Le Parti radical n'a rien à se reprocher et l'élection a été faite selon les règles. Beaucoup de choses ont été dites pendant un an, qui sont très graves." Laurent Hénart.


Interrogé sur une éventuelle sanction disciplinaire envers Rama Yade, M. Hénart a répondu: "c'est à elle de se poser des questions", rappelant qu'elle n'avait pas de fonction exécutive au sein du PR.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique