Villey-Saint-Etienne : “on n’en peut plus des vols de câbles à répétition” dit le maire du village

Le village de Villey-Saint-Etienne a subit trois vols de câbles en quelques semaines / © Yves Quéméner, FTV
Le village de Villey-Saint-Etienne a subit trois vols de câbles en quelques semaines / © Yves Quéméner, FTV

Plusieurs centaines de mètres de câble contenant du cuivre dérobés, et les habitants de Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle) sont "coupés du monde". Samedi 2 novembre, les habitants sont exaspérés.  
La compagnie de gendarmerie de Toul lance un appel à témoins au 03 83 24 53 12 ou le 17. 
 

Par Yves Quemener

Depuis plusieurs semaines, à Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle), les vols de câbles de téléphone privent 
environ 500 habitants d’Internet et de téléphone.
"Ils volent le câble du réseau d'Orange parce qu'il est en cuivre", dit le maire. "Cela se passe la nuit entre une et trois heures du matin"

Il y a un ras-le-bol global
-Jean-Pierre Couteau, maire de Villey-Saint-Etienne

Il y a eu plusieurs vols successifs par des malfaiteurs qui ont dérobé à trois reprises du câble téléphonique entre Villey-Saint-Étienne et le carrefour de la RD 611 - Toul-Dieulouard.
"Le fléau des vols de câble exaspère tout le monde", dit le maire du village de 1.000 habitants. "Au-delà du vol, il y a un impact financier trop important  pour une petite commune comme la nôtre.". 

 Appel à témoin au 03 83 24 53 12 ou le 17


À peine le temps pour les techniciens de réparer les dégâts mi-octobre, et dix jours plus tard 600 mètres de câbles ont été à nouveau sectionnés.
Les vols de câbles en cuivre sont très pénalisant. Et le réseau des délinquants semble très organisé. La gendarmerie de Liverdun lance un appel à témoin. 

"Si vous avez emprunté la D10A entre Villey-Saint-Étienne et la D611 (vers Francheville) de nuit ces derniers jours et que vous avez noté ou remarqué quelque chose d’inhabituel tel que véhicule stationné ou semblant en panne, promeneurs… ou tout autre fait : n’hésitez pas à contacter la brigade de gendarmerie de Liverdun au 03 83 24 53 12 ou de faire le 17". 

Alors la répétition des faits oblige même les gendarmes à diffuser sur les réseaux sociaux un message dans lequel ils indiquent : "Le préjudice, comme la gêne aux usagers, est trop important".

 
Une réunion est prévue en début de semaine avec les services d'Orange, la gendarmerie et la sous-préfecture de Toul.
"Il faut vraiment qu'on apporte une solution aux habitants et savoir comment préserver le réseau",  explique Jean-Pierre Couteau. 

Le retour à la normale est prévu pour la semaine prochaine. 
Il y a cinq ans, en 2014 la petite commune avait déjà subi des dégradations identiques. 

Sur le même sujet

Les + Lus