Xirocourt : le village menacé par une digue fragilisée

La digue d'un étang menace de céder
La digue d'un étang menace de céder

Dans ce village de 500 habitants, la digue d'un étang privé menaçait de céder mercredi soir. La situation a été maîtrisée par les pompiers vers 22h30. "On a eu chaud", résume le responsable des secours sur place. 

Par Matthieu Mercier

Vers 16h, des pluies diluviennes se sont déversées dans le ruisseau du village de Meurthe-et-Moselle. Un étang situé en amont menaçait de se déverser dans ce torrent. En contrebas une quinzaine d'habitations étaient susceptibles d'être inondées. 25 personnes étaient concernées directement par cet épisode. Mais seules trois maisons ont dûes être évacuées de manière préventive. Le Madon qui traverse le village n'a pas débordé, le risque a pu être écarté pour ses riverains.

Finalement cinq maisons seront touchées par la montée des eaux ainsi que l'atelier communal. Les pompiers de Vézelise, de Neuves-Maison et l'unité de plongeurs de Nancy se sont activées pour maîtriser une digue, située en aval de l'étang. Le risque : que cette digue cède et vienne ajouter de l'eau dans ce ruisseau en crue. 


Une cellule de crise a été installée au sein de la mairie de ce village située à 30 minutes au sud de Nancy. L'épisode rapelle des mauvais souvenirs aux habitants. Car la digue du même étang privé avait cédé en 1988, inondant le village. L'ancienne école était alors noyée sous 1m20 d'eau. Le quartier de la mairie avait été frappé par les inondations. L'eau avait même atteint les escaliers de la mairie. Cinquante habitations construites près du ruisseau, sur la base d'anciennes habitations sont en zone inondable. 

Vers 22h30, le niveau de l'étang ayant baissé, les pompiers ont réussi à ouvrir un avaloir sur la digue. Ce qui a permis de vider une partie de l'étang de manière plus régulière. En évitant le débordement par l'extérieur de la digue. Le débit reste sous surveillance de la commune. Cette dernière a activé son plan communal de sauvegarde (PCS), voté en 2015. Ce qui a permis de mobiliser les secours rapidement. L'équipe municipale peut ainsi mieux gérer ce genre d'événement. Et mettre en oeuvre des mesures de sauvegarde de la population. Ces plans communaux décrivent une organisation municipale de manière précise. Et permettent d'organiser des besoins logistiques. Une organisation formalisée vivement recommandée par l'Etat, "pour développer une "culture de sécurité civile". Pas seulement pour les communes soumises à des risques majeurs. C'est une manière d'anticiper les crises, de préparer la gestion de crise", détaillent les pompiers. 

La police de l'eau viendra contrôler la digue ce jeudi. 

 

La situation aurait pu avoir des conséquences graves, selon les pompiers. Le pire a été évité. 

Sur le même sujet

Les + Lus